Croatie : mort de Branko Lustig, oscarisé pour la « Liste de Schindler »
Rechercher

Croatie : mort de Branko Lustig, oscarisé pour la « Liste de Schindler »

Né de parents juifs croates, le cinéaste a été déporté enfant à Auschwitz et à Bergen-Belsen durant la Shoah et perdu la plupart des membres de sa famille dans les camps

Branko Lusting sur une photo prise en 2009 (Crédit : Domaine public / Wikipedia)
Branko Lusting sur une photo prise en 2009 (Crédit : Domaine public / Wikipedia)

Le producteur de cinéma croate Branko Lustig, un survivant de la Shoah, qui a reçu des Oscars pour « La liste de Schindler » et « Gladiator », est décédé jeudi à Zagreb à l’âge de 87 ans, a rapporté l’agence officielle Hina.

Né dans la ville d’Osijek (est de la Croatie) en juin 1932 de parents juifs croates, il a été déporté enfant dans les camps de concentration nazis d’Auschwitz et de Bergen-Belsen durant la Seconde Guerre mondiale. La plupart des membres de sa famille ont trouvé la mort dans des camps à travers l’Europe.

« Mon matricule est A3317. Entre Auschwitz et ici, le chemin a été long », a-t-il déclaré, selon la presse croate, lorsqu’il a reçu en 1993 un Oscar pour la production de la « Liste de Schindler » de Steven Spielberg. « Ceux qui étaient en train de mourir m’ont laissé un héritage, raconter, si je survivais, ce qu’il s’était passé ».

Branko Lustig a fait ses études d’acteur à Zagreb dans les années 1950 avant de commencer à travailler dans le cinéma, d’abord comme petite main puis comme réalisateur et producteur.

Il a réalisé et produit plus d’une centaine de films croates et étrangers, dont des co-productions comme « Le Tambour » en 1979 et « Le Choix de Sophie » en 1982, deux films également récompensés par des Oscars.

Il s’est installé aux Etats-Unis dans les années 1980, où il a reçu en 1990 un Emmy pour la mini-série télévisée « Drug Wars: The Camarena Story ».

En 2000, il reçoit un Oscar, aux côtés des producteurs David Franzoni et Douglas Wick, pour « Gladiator » de Ridley Scott. Il a également participé à la production de « La chute du faucon noir » de Ridley Scott.

Il était revenu en Croatie il y a une dizaine d’années où il présidait le Festival annuel du film juif de Zagreb.

En mai, il a été fait citoyen honoraire de la capitale croate pour son « immense contribution à la culture dans une société démocratique, à l’art du cinéma et à la culture de l’entente entre (les) différents » peuples.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...