Israël en guerre - Jour 226

Rechercher

Dans un contexte de guerre, Smotrich promet de réaffecter des fonds de la coalition

L'argent destiné aux évacués est encore bloqué ; l'agence gouvernementale chargée de la reconstruction des communautés du sud n'a touché qu'un dixième de son financement à hauteur d'un milliard de shekels

Sharon Wrobel est journaliste spécialisée dans les technologies pour le Times of Israel.

Des habitants du kibboutz Beeri dans un hôtel de la mer Morte, après avoir été évacués de leurs maisons à la suite de l'attaque meurtrière du groupe terroriste Hamas, le 20 octobre 2023. (Crédit : Yossi Zamir/Flash90)
Des habitants du kibboutz Beeri dans un hôtel de la mer Morte, après avoir été évacués de leurs maisons à la suite de l'attaque meurtrière du groupe terroriste Hamas, le 20 octobre 2023. (Crédit : Yossi Zamir/Flash90)

Au moment même où le ministre des Finances Bezalel Smotrich a pris une décision controversée – celle d’allouer une partie seulement des fonds discrétionnaires du gouvernement à l’effort national de guerre – une décision qui a retenu l’attention, l’argent nécessaire pour soutenir les familles évacuées et pour remettre en état les communautés frontalières de Gaza n’a toujours pas été versé.

Orit Farkash-Hacohen, députée de l’opposition, a vivement recommandé dimanche à Smotrich de ne plus reporter le transfert de ces financements gouvernementaux aux communautés du nord et du sud qui ont dû quitter leurs foyers en raison de la guerre contre le groupe terroriste du Hamas, ainsi qu’aux hôtels où ils séjournent actuellement.

Ce sont plus de 200 000 Israéliens qui ont été déplacés des communautés qui bordent les frontières nord et sud du pays dans le sillage de l’assaut meurtrier commis par le Hamas, le 7 octobre. L’attaque a fait environ 1 200 morts, des civils en majorité et notamment des bébés, des enfants et des personnes âgées. Quelque 3 000 terroristes environ étaient parvenus, à cette occasion, à pénétrer sur le sol israélien par voie terrestre, maritime et aérienne, et le massacre et les destructions survenues ce jour-là ont semé la désolation dans les communautés, avec des maisons brûlées et largement inhabitables.

Le mois dernier, le gouvernement a annoncé qu’il allait allouer environ un milliard de shekels à une nouvelle agence qui sera chargée de reconstruire les communautés situées à proximité de la frontière qui sépare Israël de l’enclave côtière, et qui on été ravagées.

Pour le moment, seulement 155 millions de shekels ont été transférés à l’Administration Tekuma (Renouveau), chapeautée par le général de brigade réserviste Moshe Edri, et aux autorités et autres communautés affectées par la guerre. Une partie des 900 millions restants – environ 247 millions de shekels – devraient être versés à la fin de l’année 2023 et le reste seulement en 2024.

Farkash-Hacohen, députée du parti HaMahane HaMamlahti, a appelé Smotrich à tenir sa promesse et à changer l’ordre des priorités économiques cette année, en les transformant en actions sur le terrain.

Des effets personnels gisent parmi les débris d’une maison détruite lors de l’attaque du 7 octobre par des terroristes du Hamas dans le kibboutz Kfar Aza dans le sud d’Israël près de la bande de Gaza, le 18 octobre 2023. (Crédit : Gil COHEN-MAGEN / AFP)

« Réaffectez les fonds de la coalition et gelez les fonds de la coalition prévus pour 2024 », a déclaré Farkash-Hacohen. « C’est ce que le public attend de vous ».

Les fonds de coalition sont constitués d’un argent alloué aux promesses politiques qui ont été faites aux partis ultra-orthodoxes et d’extrême-droite lors des négociations qui ont eu lieu lors de la formation du gouvernement au pouvoir. Parmi ces promesses faites, celles de financer les écoles privées haredim, qui sont à court d’argent.

Le plaidoyer de Farkash-Hacohen est survenu alors que Smotrich a annoncé, vendredi, qu’il avait décidé de geler 70 % – ce qui équivaut à environ 1,6 milliard de shekels – des 2,5 milliards de shekels en fonds de coalition qui devaient être payés dans le cadre du budget 2023, pour être redistribués dans l’effort de guerre.

Le député de l’opposition Vladimir Beliak a attaqué Smotrich qui n’a, pour le moment, versé que 18 % d’un total d’environ 9 milliards des fonds de coalition qui n’ont pas été payés dans le cadre du budget 2023-2024. Le reste – 6,5 milliards – entrera dans le cadre du budget 2024, a affirmé Beliak.

Smotrich a aussi annoncé qu’il prévoyait de raboter d’environ 4 milliards de shekels le budget 2023 et d’augmenter les dépenses de guerre de 9 milliards de shekels par le biais de la création d’une « boîte » extra-budgétaire pour le front intérieur et pour les dépenses civiles. Une somme qui viendra s’ajouter aux 22 milliards de shekels d’ores et déjà alloués aux dépenses de défense et aux frais induits par les combats.

De plus, le transfert des allocations budgétaires d’un total de 1,35 milliard de dollars – de l’argent qui doit financer les besoins en temps de guerre et venir en aide aux évacués – doit encore être approuvé. La semaine dernière, la Commission des Finances de la Knesset devait, semble-t-il, débattre et approuver l’allocation de cet argent.

Un bâtiment touché par une roquette tirée depuis la bande de Gaza, dans la ville d’Ashkelon, dans le sud du pays, le 12 octobre 2023. (Crédit : Yossi Aloni / Flash90)

Ce transfert de budget comprend la somme de 250 millions de shekels qui sera versée sous forme de subvention aux familles évacuées et 200 millions de shekels sous forme, là encore, de subvention aux communautés frontalières du sud et du nord, pour compenser les dépenses des autorités locales qui ont dû faire évacuer leurs résidents. La part du lion – un total de 628 millions de shekels – a été allouée au financement des chambres d’hôtel occupées par les milliers de déplacés qui ont dû quitter leurs habitations en urgence. Jusqu’à présent, les hôtels qui les accueillent ont reçu un financement préalable à hauteur de 93 millions de shekels en fonds gouvernementaux.

Et encore 247 millions de shekels sont destinés à l’Administration Takuma.

Les Israéliens reconnus comme évacués par l’Autorité d’urgence nationale, au sein du ministère de la Défense, entrent dans trois catégories : les habitants vivant dans un périmètre de cinq kilomètres de la frontière avec le Liban ; les habitants vivant dans un périmètre de quatre kilomètres avec la frontière de Gaza, et les habitants vivant dans un périmètre de quatre à sept kilomètres de la frontière avec l’enclave côtière. Sderot, dont des quartiers relèvent de la deuxième et de la troisième catégorie, appartient à la troisième.

Les Israéliens relevant des deux premières catégories sont éligibles à un logement mis à disposition par le gouvernement.

Environ 90 000 résidents qui ont dû évacuer les communautés frontalières proches de Gaza et du nord du pays ont été majoritairement relogés dans des hôtels mis à disposition par le gouvernement où ils prennent leurs repas ainsi que dans d’autres résidences temporaires de tout le pays.

35 000 résidents qui ont dû partir et d’autres, qui ont décidé seuls d’évacuer, sans assistance de l’État, ont droit à une indemnité gouvernementale quotidienne de 200 shekels pour un adulte et de cent shekels pour un enfant. Ce qui signifie qu’une famille de quatre personnes, avec deux enfants, peut obtenir 18 000 shekels par mois et qu’une famille avec trois enfants peut toucher 21 000 shekels. Ces indemnités gouvernementales seront distribuées via le Bituah Leumi, l’Institut national d’assurance, qui a commencé à accepter les dossiers soumis en ligne.

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.
image
Inscrivez-vous gratuitement
et continuez votre lecture
L'inscription vous permet également de commenter les articles et nous aide à améliorer votre expérience. Cela ne prend que quelques secondes.
Déjà inscrit ? Entrez votre email pour vous connecter.
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
SE CONNECTER AVEC
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation. Une fois inscrit, vous recevrez gratuitement notre Une du Jour.
Register to continue
SE CONNECTER AVEC
Log in to continue
Connectez-vous ou inscrivez-vous
SE CONNECTER AVEC
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un e-mail à .
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.