David Lau demande le déplacement de la dépouille d’une missionnaire chrétienne
Rechercher

David Lau demande le déplacement de la dépouille d’une missionnaire chrétienne

Le grand rabbin ashkénaze a affirmé qu'il fallait tout faire pour déplacer la dépouille d'Amanda Elkohen, qui se faisait passer pour une Haredi, du cimetière juif de Jérusalem

Photo d'illustration : Le cimetière  Har HaMenuchot à Jérusalem, le 13 avril 2020. (Crédit :  Yonatan Sindel/Flash90)
Photo d'illustration : Le cimetière Har HaMenuchot à Jérusalem, le 13 avril 2020. (Crédit : Yonatan Sindel/Flash90)

Le grand rabbin ashkénaze David Lau a suggéré mardi dans un courrier que la dépouille d’une missionnaire chrétienne, qui se faisait passer pour une Juive ultra-orthodoxe, soit retirée d’un cimetière juif de Jérusalem pour être réinhumée ailleurs.

« Afin de respecter tous les Juifs qui ont acheté une parcelle en pensant que ce cimetière n’accueillait que des Juifs, et qui se sont faits enterrer là-bas sur la base de cette croyance, toutes les initiatives doivent être prises pour qu’Amanda Elkohen soit transférée dans la section réservée aux non-Juifs du cimetière », a écrit Refael Altman, le chef du bureau de Lau, au nom du Grand rabbin.

La lettre a suggéré que s’il n’était pas possible de déplacer le corps, « alors il faut construire une clôture… entre la parcelle et les défunts Juifs » inhumés autour de la tombe.

Le courrier évoquait Amanda Elkohen, épouse de Michael Elkohen, qui s’étaient présentés, pendant des années, comme des Juifs ultra-orthodoxes du quartier de la Colline française à Jérusalem, alors qu’ils travaillaient en réalité comme missionnaires chrétiens. Amanda Elkohen est morte d’un cancer au début de l’année 2021. Elle a été inhumée au cimetière Har HaMenuchot de Givat Shaul, à Jérusalem.

La lettre écrite par le bureau de Lau est venue en réponse à une requête du directeur de la Hevra Kadisha – les pompes funèbres – de Jérusalem sur la manière de prendre en charge la situation.

La révélation au mois d’avril des activités secrètes du couple a créé une onde de choc dans le quartier de la Colline française.

Un homme accusé d’être un missionnaire chrétien sous couverture vivant comme un Juif ultra-orthodoxe à Jérusalem. (Capture d’écran Treizième chaîne)

Michael Elkohen se présentait comme rabbin et un cohen (un prêtre) et travaillait comme scribe et mohel, pratiquant donc les circoncisions rituelles. Toutefois, il s’était avéré que sa famille n’était pas Juive mais chrétienne, qu’il était originaire du New Jersey et qu’il aurait falsifié des documents prouvant sa judéité afin d’immigrer en Israël en vertu de la Loi du retour.

Les membres de la communauté avaient faire part de leur émoi, soulignant que la famille était impliquée dans la communauté, et que celle-ci avait créé par le passé un fonds pour les soutenir.

Si la loi israélienne n’interdit expressément que le don d’argent ou de cadeaux pour encourager les conversions à une autre religion, les activités missionnaires, en général, sont étroitement surveillées par les autorités et sont offensantes aux yeux de nombreux Israéliens.

La loi interdit également « toute activité missionnaire ou prosélyte visant des mineurs sans l’autorisation de leurs parents ».

L’équipe du Times of Israel a contribué à cet article.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...