David S. Davidson, juge et leader du mouvement réformé, décède à 91 ans
Rechercher

David S. Davidson, juge et leader du mouvement réformé, décède à 91 ans

Ce vétéran de la Seconde Guerre mondiale était un fervent défenseur de la justice sociale et un "mensch"

David S. Davidson (Crédit : Melissa Ludwig)
David S. Davidson (Crédit : Melissa Ludwig)

David S. Davidson, un éminent juge et dirigeant du mouvement juif réformé, s’est éteint.

Il a été président de la Commission d’Action sociale du mouvement juif réformé et a été membre du conseil d’administration de l’Union for Reform Judaism et du Religious Action Center of Reform Judaism. Il était également membre fondateur et ancien président de la communauté réformée de Temple Emanuel à Kensington, dans le Maryland.

Davidson est décédé d’un lymphome le 17 février, à l’âge de 91 ans.

Le Religious Action Center of Reform Judaism a salué ses accomplissements au sein du mouvement.

« De nombreuses résolutions adoptées par le Mouvement sur les questions de justice sociale lui sont attribuées », a déclaré l’organisation dans un communiqué. « Il avait un talent unique, un intellect extraordinaire et une habileté à manier les mots, et [il mettait cela] au service de notre engagement à créer un monde meilleur ».

Diplômé de la faculté de droit de Yale, Davidson a été juge au National Labor Relations Board et a par la suite intégré la politique dans le Maryland, pour le parti démocrate. Il a été conseiller du sénateur Chris Van Hollen.

Il a également été président de Mobile Med, une organisation qui propose des services médicaux à des personnes défavorisées du comté de Montgomery, dans le Maryland.

Van Hollen a rendu hommage au défunt juge dans un communiqué.

Le candidat démocrate au Sénat Chris Van Hollen (Maryland), le soir de sa victoire aux primaires à Bethesda, le 26 avril 2016. (Crédit AP Photo/Patrick Semansky)

« David était une bonne et délicate âme, qui vivait une vie pleine de sens, et il transportait un réservoir de sagesse et de clarté morale dans tout ce qu’il entreprenait », a-t-il dit. « Il mettait son sens de la justice en action pour renforcer notre communauté et notre pays. »

Davidson, originaire de Springfields dans le Massachuetts, a servi dans la marine américaine pendant la Seconde Guerre mondiale.

Sa première épouse, la juge Rita Davidson, a été la première femme à diriger le cabinet d’un gouverneur dans le Maryland, et la première femme à être nommée juge de la Cour d’Appel du Maryland. Elle est décédée en 1984. Sa seconde épouse, Dorothy Davidson, était stratège politique et a contribué à la première victoire de Van Hollen au Congrès en 2002. Elle est décédée en 2008.

Ses deux femmes et sa fille, Minna Davidson, avaient succombé à un cancer.

Le correspondant du Times of Israël à Washington Eric Cortellessa, son petit-fils, a évoqué « le plus incroyable des mensch« .

« Il vivait avec un engagement inlassable envers les personnes vulnérables, apportait des soins et du confort à ceux qui en avaient besoin, et améliorait la vie d’autrui », a écrit Cortellessa au Jewish Telegraphic Agency dans un e-mail. « Sa philosophie d’humilité et d’altruisme était que tout est bon dans l’esprit humain. »

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...