Debbie Wasserman Schultz s’oppose à la vente des F-35 aux EAU
Rechercher

Debbie Wasserman Schultz s’oppose à la vente des F-35 aux EAU

Le Congrès a la possibilité d'empêcher la vente

Avions de chasse du deuxième escadron de F-35 de l'IAF, les Lions du Sud, survolent le sud d'Israël. (Tsahal)
Avions de chasse du deuxième escadron de F-35 de l'IAF, les Lions du Sud, survolent le sud d'Israël. (Tsahal)

Reflétant la stratégie de campagne du Parti démocrate à l’approche des élections de novembre, une membre importante du parti a déclaré que les États-Unis ne devraient pas vendre d’avions de chasse F-35 avancés aux Émirats arabes unis, parce que cela met en danger la sécurité d’Israël.

La congressiste américaine Debbie Wasserman Schultz, de Floride, a fait valoir ce point de vue dans un article publié le week-end dernier dans le Miami Herald. Les plans de vente ont été annoncés en même temps que l’accord de normalisation conclu le mois dernier entre Israël et les Émirats arabes unis.

Ciblant les électeurs juifs, les républicains ont annoncé une série de changements politiques en accord avec le gouvernement israélien de droite. Parmi eux, l’accord de normalisation. De hauts responsables israéliens et émiratis se réuniront à Washington la semaine prochaine pour officialiser l’accord.

La congressiste Debbie Wasserman Schultz s’exprime lors d’une conférence de presse après avoir visité le refuge temporaire pour enfants non accompagnés de Homestead, le 23 juin 2018, à Homestead, en Floride. (AP/Brynn Anderson)

Wasserman Schultz, ancienne présidente du Comité national démocrate, a écrit que la vente des F-35 aux Émirats arabes unis éroderait l’avantage militaire qualitatif d’Israël, que les États-Unis doivent maintenir selon la loi. L’avion de chasse a « des capacités uniques qui devraient être réservées à l’usage exclusif d’Israël », a écrit la congressiste juive.

Le Congrès a la possibilité d’empêcher la vente de se réaliser.

Après l’annonce de l’accord de normalisation, on apprenait que des responsables de l’administration Trump auraient donné à l’armée des EAU un briefing classifié sur les F-35.

Le Premier ministre Benjamin Netanyahu a nié avoir accepté de permettre aux EAU d’obtenir l’avion de chasse, doté de capacités furtives, dans le cadre de l’accord de normalisation, démentant les affirmations selon lesquelles il y aurait consenti en privé.

Les EAU pensent avoir reçu un engagement des États-Unis pour l’achat du F-35. Le conseiller principal de la Maison Blanche, Jared Kushner, l’a tacitement reconnu dans une interview, déclarant que l’accord « devrait augmenter la probabilité » que les EAU puissent acheter le F-35.

Les responsables américains considèrent que la vente des jets fait partie d’une stratégie plus large d’unification d’Israël et des Etats arabes sunnites pour contenir la menace iranienne dans la région.

Wasserman Schultz a déclaré que les choses étaient inversées.

« En sus de la possibilité qu’un futur gouvernement des EAU soit hostile à Israël, les EAU sont le lieu de résidence de milliers de voyageurs iraniens réguliers, y compris des agents des services de renseignement, qui chercheront des informations sensibles sur les F-35 », a écrit Wasserman Schultz, présidente du House Appropriations Subcommittee on Military Construction, Veterans Affairs, and Related Agencies. « Il est clair qu’une région plus militarisée n’est pas plus sûre pour Israël ou pour les intérêts américains. »

Wasserman Schultz, qui aspire à être réélue pour un neuvième mandat au Congrès, a déclaré que l’accord saperait les efforts visant à encourager d’autres États arabes à normaliser avec Israël.

Israël a déjà des F-35 en service. Les deux premiers sont arrivés en Israël à la fin de 2016. Israël a commandé un total de 50 des 100 millions de dollars d’avions à la société Lockheed Martin, la livraison devant être achevée d’ici décembre 2024.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...