Décès d’Ari Gold, élève de yeshiva devenu pop-star et icône LGBT, à 47 ans
Rechercher

Décès d’Ari Gold, élève de yeshiva devenu pop-star et icône LGBT, à 47 ans

Le chanteur, qui avait laissé derrière lui ses racines orthodoxes mais qui était resté lié à son identité juive, s'est éteint des suites d'une leucémie après une bataille de 7 ans

Ari Gold. (Capture d'écran : Twitter)
Ari Gold. (Capture d'écran : Twitter)

JTA — Ari Gold, star de la pop qui avait laissé derrière lui ses racines juives pour devenir une icône de la musique et un activiste de la communauté LGBTQ, s’est éteint dans la journée de dimanche, des suites d’une leucémie.

Il était âgé de 47 ans.

Gold avait grandi dans un foyer orthodoxe du Bronx, à New York. Selon NPR, ses talents musicaux avaient été découverts alors qu’il chantait à la bar-mitzvah de son frère, à l’âge de cinq ans.

Il avait fréquenté la célèbre école orthodoxe moderne Ramaz à New York avant de s’inscrire à l’université. Gold avait évoqué ce qu’il avait décrit comme une enfance « protégée » dans un article publié dans le magazine LGBTQ The Advocate, en 2013, et il avait confié dans ses interviews que la révélation de son homosexualité à ses parents, quand il était étudiant, avait entraîné des relations tendues avec ces derniers.

« La honte était profonde et la honte était réelle, et c’est la raison pour laquelle je suis si passionné – parce que je sais ce que c’est de vivre avec cette peur-là. Je pensais que tout le monde m’excommunierait », avait déclaré Gold à NY 1 en 2019.

Alors qu’il avait une vingtaine d’années, Gold était devenu une star du milieu de la nuit et de la scène gay de New York City. Il avait sorti son premier album en 2001, qui évoquait clairement les relations homosexuelles et il était devenu connu comme étant un artiste qui ne craignait pas de parler de son identité.

Il avait sorti sept albums et il était devenu un proche d’autres icônes LGBTQ, notamment de RuPaul et de Laverne Cox.

RuPaul a publié un post consacré à la mort de Gold sur Twitter.

Gold avait aussi travaillé auprès des jeunes homosexuels sans-abri et dans la lutte contre le SIDA. Après avoir abandonné sa pratique orthodoxe, il était resté lié à son identité juive, avait-il dit au Los Angeles Jewish Journal en 2015.

Le cancer de Gold avait été diagnostiqué en 2013.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...