Décès de Jean Weil, survivant de la Shoah, à l’âge de 82 ans
Rechercher

Décès de Jean Weil, survivant de la Shoah, à l’âge de 82 ans

Né en Meurthe-et-Moselle en 1938, il a été arrêté en 1942 à l’âge de 4 ans par la Gestapo avec sa mère et sa sœur de 6 mois

La carte de déporté de Jean Weil, survivant de la Shoah. (DR)
La carte de déporté de Jean Weil, survivant de la Shoah. (DR)

Jean Weil, survivant de la Shoah qui vivait à Bazouges-sur-le-Loir (Sarthe), est décédé mercredi 20 janvier, a rapporté le journal local Les Nouvelles L’Echo Fléchois. Il était âgé de 82 ans.

Né à Briey (Meurthe-et-Moselle) en 1938, il a été arrêté en 1942 à l’âge de 4 ans par la Gestapo avec sa mère et sa sœur de 6 mois. Son père était prisonnier de guerre depuis l’année précédente.

Avec sa mère et sa sœur, il a d’abord été interné à la prison de Briey, puis dans plusieurs camps de transit en France : Ecrouves, Pithiviers, Beaune-la-Rolande et Drancy. Ils ont finalement été déportés en mai 1944 au camp de concentration de Bergen-Belsen en Allemagne. Sa jeune sœur, Josette, qui allait avoir 3 ans, est décédée lors de la Libération.

Revenu en France après la guerre, Jean Weil a été chercheur, journaliste, écrivain et professeur de sciences médico-sociales et d’économie générale jusqu’en 1999.

Il intervenait dans les écoles pour raconter son histoire et alertait sur le traitement réservé aux migrants, ressemblant « en bien des points à celui des Juifs d’Europe. Certes, il n’y a pas de plan d’extermination, mais les conditions qui leur sont faites reviennent à les traiter en sous-hommes, ce qui est inadmissible », disait-il.

Jean Weil avait été fait Chevalier de la Légion d’honneur en 2016.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...