Israël en guerre - Jour 251

Rechercher

Décès de Nina Weil, une des dernières survivantes de la Shoah en Suisse

Elle a longtemps témoigné de son expérience à Auschwitz, se souvenant notamment de la cruauté des gardiens ; le Musée national à Zurich raconte l'histoire de sa vie

Nina Weil. (Crédit : Gamaraal Foundation)
Nina Weil. (Crédit : Gamaraal Foundation)

Nina Weil, l’une des dernières survivantes de la Shoah en Suisse, est décédée le 9 novembre dans le canton de Zurich à l’âge de 91 ans, a rapporté la fondation Gamaraal pour la mémoire de la Shoah.

Née en 1932 à Klattau, dans l’actuelle République tchèque, elle a été déportée à Auschwitz quand elle avait 12 ans. Elle a survécu à une sélection du tortionnaire nazi Josef Mengele, aux conditions dans le camp et à la marche de la mort.

« Et c’est ainsi que nous avons marché et marché encore. C’était en janvier. Nous n’avions pas de nourriture. Ceux qui avaient de la chance trouvaient un peu d’herbe au bord du chemin. La neige était notre eau. Nous sommes arrivés dans une grande exploitation agricole et nous avons pu dormir dans l’étable », se rappelait-elle de cette marche.

De son expérience à Auschwitz, elle dit : « J’ai beaucoup pleuré. Pas à cause de la douleur, mais parce que je n’avais désormais plus de nom, je n’étais plus qu’un numéro. Ma mère m’a promis que dès que nous serions libres, je recevrais un large bracelet pour que personne ne puisse plus voir mon numéro. J’aurais aussi droit à des cours de danse. Je n’ai reçu ni bracelet ni cours de danse. Et je porte encore ce numéro aujourd’hui. »

Sa mère est morte d’épuisement à Auschwitz.

Âgée de 13 ans à la fin de la guerre, Nina Weil a grandi dans un orphelinat, a rencontré son mari à l’internat et est devenue laborantine à la polyclinique de Prague.

Elle et son mari ont obtenu l’asile politique en Suisse en 1968, quand les Russes ont envahi la Tchécoslovaquie. Elle a alors rejoint l’hôpital universitaire de Zurich en tant que laborantine.

Elle a longtemps témoigné auprès des scolaires et des musées de son expérience à Auschwitz, se souvenant notamment de la cruauté des gardiens. Le Musée national à Zurich raconte l’histoire de sa vie dans une exposition permanente.

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.
image
Inscrivez-vous gratuitement
et continuez votre lecture
L'inscription vous permet également de commenter les articles et nous aide à améliorer votre expérience. Cela ne prend que quelques secondes.
Déjà inscrit ? Entrez votre email pour vous connecter.
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
SE CONNECTER AVEC
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation. Une fois inscrit, vous recevrez gratuitement notre Une du Jour.
Register to continue
SE CONNECTER AVEC
Log in to continue
Connectez-vous ou inscrivez-vous
SE CONNECTER AVEC
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un e-mail à .
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.