Rechercher

Décès de Samuel Amoyal, soldat seul franco-israélien

Les causes de son décès restent indéterminées, et la police militaire a ouvert une enquête sur les circonstances de l'incident

Samuel Amoyal. (Crédit : Famille via Yomtob Kalfon)
Samuel Amoyal. (Crédit : Famille via Yomtob Kalfon)

Samuel Amoyal, soldat seul en Israël, originaire de France, est décédé, ont rapporté plusieurs pages sur les réseaux sociaux, dont celle du député francophone israélien Yomtob Kalfon. Il avait été retrouvé dimanche soir sans vie dans un appartement du centre du pays.

« Originaire de Saint-Brice (Val d’Oise), ancien élève de l’ORT Villiers le Bel et de la Yeshivat Eikhal Eliahou du Rav Botschko, son décès est un drame qui nous touche à tous », a écrit le député Yamina.

« Qu’Hakadosh Baroukh Hou Envoie à sa famille et ses amis toutes les forces pour surmonter cette terrible épreuve », a-t-il ajouté.

Samuel Amoyal repose depuis hier après-midi au cimetière militaire de Netanya. Il servait au sein de la brigade Givati.

Les causes de son décès restent indéterminées, et la police militaire a ouvert une enquête sur les circonstances de l’incident. Les conclusions seront soumises au bureau du procureur militaire pour examen, a déclaré le porte-parole de Tsahal.

C’est avec une profonde tristesse que nous avons appris le décès de Samuel Amoyal z”l, jeune hayal boded d’origine…

Posted by ‎יום-טוב כלפון‎ on Monday, January 31, 2022

Nous pleurons aujourd’hui, avec l’ensemble du peuple juif, la perte d’un de nos ancien participant Massa, Samuel Amoyal….

Posted by Massa France on Monday, January 31, 2022

Toute l'équipe de l'ORT Villiers-le-Bel s'associe à la douleur de la famille Amoyal, dans cette terrible épreuve.Nous…

Posted by ORT Villiers-le-Bel on Monday, January 31, 2022

C'est avec une profonde tristesse que nous partageons la tragique nouvelle du décès de Samuel Amoyal, un soldat seul de…

Posted by Nefesh B'Nefesh en Français – Programme pour Hayalim Bodedim on Monday, January 31, 2022

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...