Rechercher

Découverte à Gaza d’une statuette vieille de plus de 4 500 ans

Cet artéfact, sculpté dans du calcaire et long de 22 centimètres, a été retrouvé par un fermier à Khan Younès ; il représenterait la déesse Anat

Une statuette en pierres vieille de 4500 ans dépeignant le visage d'une ancienne déesse découverte dans le sud de la bande de Gaza, le 25 avril 2022. (Autorisation)
Une statuette en pierres vieille de 4500 ans dépeignant le visage d'une ancienne déesse découverte dans le sud de la bande de Gaza, le 25 avril 2022. (Autorisation)

Une statuette en pierre vieille de plus de 4 500 ans, représentant le visage d’une déesse antique, a été découverte dans le sud de la bande de Gaza, ont annoncé lundi les autorités archéologiques de l’enclave palestinienne.

Taillée dans de la pierre de calcaire et longue de 22 centimètres, cette statuette datant de 2 500 avant J.-C. a été trouvée par un agriculteur qui travaillait ses terres à Khan Younès, a indiqué le ministère du Tourisme et des Antiquités du Hamas, groupe terroriste islamiste au pouvoir à Gaza.

« La statue représente la déesse cananéenne Anat qui était la déesse de l’amour et de la beauté », a indiqué dans un communiqué Jamal Abou Reda, en charge des Antiquités au ministère.

Elle a été découverte sur ce qui fut une importante « route commerciale terrestre pour plusieurs civilisations » ayant vécu dans l’actuelle bande de Gaza, a précisé M. Abou Reda.

En février, les ouvriers d’un chantier de construction dans le nord de Gaza avaient découvert 31 tombes de l’époque romaine datant du premier siècle.

Au mois de janvier, le Hamas avait rouvert les vestiges d’une église byzantine du 5e siècle suite à une initiative de restauration soutenue par des donateurs étrangers qui avait duré plusieurs années.

En 2017, le Hamas avait aussi retrouvé les vestiges d’une implantation cananéenne lors de travaux réalisés pour construire des logements pour ses employés.

Ces découvertes sont les dernières en date à Gaza, où les visites touristiques des sites archéologiques sont limitées depuis les restrictions imposées par Israël à la suite de la prise du pouvoir du Hamas en 2007.

La bande de Gaza est placée sous blocus par l’Égypte et par Israël depuis 15 ans pour tenter de contenir le potentiel de nuisance des gouvernants du Hamas et des autres groupes. Israël affirme que les restrictions imposées sur la circulation des biens et des personnes sont nécessaires dans la mesure où le Hamas, qui a juré de détruire Israël, tente de s’armer massivement pour pouvoir attaquer l’État juif.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...