Défiant Netanyahu, les députés arabes veulent aller au mont du Temple
Rechercher

Défiant Netanyahu, les députés arabes veulent aller au mont du Temple

"Ni Netanyahu ni la droite ne pourront nous empêcher d'entrer dans notre mosquée d'Al-Aqsa," a écrit Ahmad Tibi

De la Liste arabe unie, Ayman Odeh, vu avec Masud Gnaim, à gauche, et le député Ahmed Tibi à la réunion hebdomadaire à la Knesset, à Jérusalem, le 29 juin, 2015. (Crédit photo: Miriam Alster / Flash90)
De la Liste arabe unie, Ayman Odeh, vu avec Masud Gnaim, à gauche, et le député Ahmed Tibi à la réunion hebdomadaire à la Knesset, à Jérusalem, le 29 juin, 2015. (Crédit photo: Miriam Alster / Flash90)

Les députés arabes israéliens ont décidé jeudi de défier la décision du Premier ministre Benjamin Netanyahu d’interdire aux parlementaires de se rendre sur le mont du Temple afin de tenter de calmer les tensions.

« Ni Netanyahu ni la droite ne pourront nous empêcher d’entrer dans notre mosquée d’Al-Aqsa », qui se trouve sur l’esplanade à laquelle elle donne souvent son nom, a dit dans un communiqué le député arabe Ahmad Tibi.

La décision de M. Netanyahu est « insensée et illégale », a-t-il ajouté, à la veille de la grande prière du vendredi. « Demain, nous serons tous à la mosquée al-Aqsa, parce que c’est notre mosquée ».

Un responsable israélien a confirmé jeudi matin des informations de presse selon lesquelles le chef du gouvernement avait interdit aux députés et aux ministres d’entrer sur le site ultra-sensible, un des points de frictions entre Israéliens et Palestiniens lors des violences de ces derniers jours.

Il a précisé que l’interdiction concernait les députés juifs et arabes.

Les députés arabes sont 13 sur un total de 120 au Parlement. Il s’agit de la troisième force parlementaire du pays.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...