Démantèlement d’un réseau international du dark web : 2 Israéliens arrêtés
Rechercher

Démantèlement d’un réseau international du dark web : 2 Israéliens arrêtés

Les hommes sont suspectés d'avoir pris part à la gestion d'un site facilitant l'achat d'armes et de drogues ; des arrestations ont eu lieu dans plusieurs pays

Illustration : Un hacker au travail (supershabashnyi, iStock par Getty Images)
Illustration : Un hacker au travail (supershabashnyi, iStock par Getty Images)

Deux Israéliens, suspectés d’être impliqués dans la gestion d’un site sur le dark web, qui facilite l’achat d’armes, de drogues et d’autres articles de contrebande, ont été arrêtés, selon les autorités israéliennes.

Dans le cadre d’une opération internationale ciblant le dark web, les enquêteurs du FBI ont travaillé avec divers pays pour arrêter plusieurs individus suspectés de gérer le site Deepdotweb, qui renvoie les utilisateurs à des sites du darknet où ils peuvent se porter acquéreurs d’armes, de drogues, de données bancaires volées, entre autres.

Des individus ont été arrêtés en France, en Allemagne, aux Pays-Bas, au Brésil et en Israël, où la police a suivi et arrêté lundi un résident de Tel Aviv, âgé de 37 ans, et un habitant d’Ashdod, âgé de 34 ans.

Les administrateurs de Deepdotweb auraient engrangé des millions de dollars de commission en adressant les clients aux vendeurs.

Vendredi, des enquêteurs européens et américains ont annoncé avoir démantelé l’un des plus importants marchés criminels en ligne au monde pour les drogues, les outils de piratage et les objets de vol financier lors de raids menés aux États-Unis, en Allemagne et au Brésil.

Trois Allemands, âgés de 31, 22 et 29 ans, ont été arrêtés après des perquisitions dans trois provinces du sud, après qu’il ont été accusés d’opérer sur la plateforme du darknet appelée Wall Street Market, qui héberge près de 4 500 vendeurs et plus d’un million de comptes clients, a déclaré le procureur de Francfort Georg Ungefuk aux journalistes à Wiesbaden.

Les preuves présentées lors d’une conférence de presse le 3 mai 2019
à Wiesbaden, sur le démantèlement d’une réseau du darkweb. (Crédit : Silas Stein/dpa via AP)

Un Brésilien, qui serait le modérateur du site, a également été accusé. Les procureurs américains ont déclaré que deux personnes, qui étaient des revendeurs sur WSM, et qui opéraient depuis Los Angeles, ont été arrêtés.

L’opération impliquant Europol, les autorités néerlandaises, britanniques et allemandes a duré deux ans et a permis de déterminer les trois administrateurs de la plateforme.

Le dark web est une partie d’internet utilisée par les criminels qui est hébergée sur un réseau crypté et uniquement accessible anonymement, au moyen d’outils tels que le navigateur Tor.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...