Des associations LGBT fustigent une séquence de TPMP jugée « homophobe »
Rechercher

Des associations LGBT fustigent une séquence de TPMP jugée « homophobe »

L'émission de Cyril Hanouna, qui a clairement réfuté les accusations, a déjà reçu plusieurs avertissements du CSA

Cyril Hanouna montre la Une de Charlie Hebdo, le 9 février 2016 (Crédit : capture d’écran YouTube)
Cyril Hanouna montre la Une de Charlie Hebdo, le 9 février 2016 (Crédit : capture d’écran YouTube)

« J’aime bien les maçons, tu as une belle truelle ? » Au moins 3 750 personnes ont saisi le CSA, a indiqué cette instance vendredi, après que Cyril Hanouna a piégé jeudi des homosexuels dans Touche pas à mon poste, un canular jugé « homophobe » par les associations LGBT.

Voix de fausset, blagues contestables… l’animateur vedette de C8 s’est fait passer pour un bisexuel dans une petite annonce – « Jean-José, très sportif et super bien monté, (…) J’aime quand on m’insulte ! » -, puis a répondu en direct aux hommes qui le contactaient, suscitant l’hilarité du public.

Le Conseil supérieur de l’audiovisuel (CSA) a indiqué à l’AFP avoir recensé, vendredi à 15H00, 3 750 signalements de télespectateurs pour la séquence de jeudi.

« Cyril Hanouna repart dans un nouveau canular d’une homophobie crasse et avérée », a commenté Yohann Roszéwitch, conseiller à la Délégation interministérielle à la lutte contre le racisme, l’antisémitisme et la haine anti-LGBT (Dilcrah), interrogé par l’AFP.

« La voix efféminée, la caricature de l’homo, c’est grave. On est face à une sorte de récidive, dans une émission qui est beaucoup regardée par les jeunes, qui vont avoir tendance à imiter, à reproduire », a-t-il soupiré, demandant au CSA « d’agir ».

Joël Deumier, le président de SOS homophobie, a qualifié le canular d' »indigne, honteux et homophobe », sur Twitter.

Touche pas à mon poste a déjà reçu plusieurs avertissements du CSA pour des séquences jugées choquantes ou humiliantes, et 6 444 signalements ont été recensés rien que pour Touche pas à mon poste pour l’ensemble de 2016.

A titre de comparaison, la séquence où le chroniqueur de l’émission Jean-Michel Maire embrassait les seins d’une femme sans sa permission (octobre 2016) avait reçu 2 687 signalements et celle où Cyril Hanouna a incité Capucine Anav à lui toucher l’entrejambe (décembre 2016) un peu plus de 1 000.

Une procédure de sanction, initiée par le CSA, a été engagée contre C8 en décembre pour sexisme, après une autre en novembre pour « atteinte au respect de la personne humaine ».

L’association Le refuge, qui fournit un toit à des jeunes victimes d’homophobie, s’est dite « consternée et particulièrement choquée » par la séquence, qui véhicule « une image dégradante des personnes homosexuelles en les réduisant à une caricature », via un communiqué de son avocat Charles Bernier.

Interrogé vendredi par L’Express, Cyril Hanouna s’est dit « le plus fervent défenseur du Refuge ». « Il n’y aura jamais aucune séquence homophobe dans mes émissions ! Bien au contraire », a-t-il ajouté.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...