Des ballons incendiaires à Jérusalem pour la 3e fois de la semaine
Rechercher

Des ballons incendiaires à Jérusalem pour la 3e fois de la semaine

Un civil s'est emparé du dispositif et l'a amené à la police, malgré les avertissements stipulant que de tels objets peuvent contenir des explosifs improvisés

Un ballon incendiaire retrouvé dans le quartier d'Ein Kerem à Jérusalem, le 13 octobre 2018 (Crédit : Unité du porte-parole de la police)
Un ballon incendiaire retrouvé dans le quartier d'Ein Kerem à Jérusalem, le 13 octobre 2018 (Crédit : Unité du porte-parole de la police)

Les équipes de déminage ont été appelées samedi après la découverte par un civil de ballons incendiaires dans le quartier d’Ein Kerem, à Jérusalem.

Selon un communiqué transmis par la police, l’individu a remarqué les dispositifs et les a mis dans son véhicule pour les amener à une patrouille des forces de l’ordre qui se trouvait dans la zone.

La tactique qui consiste à envoyer des dispositifs incendiaires aériens en territoire israélien est utilisée presque quotidiennement par les Palestiniens de la bande de Gaza depuis mars, début des émeutes hebdomadaires qui ont lieu là-bas, mais il est improbable que ce ballon ait été envoyé depuis l’enclave côtière.

La police a réitéré son appel au public, lui demandant de montrer une prudence extrême face à ce tels objets – ballons et cerfs volants – qui peuvent être équipés de matériaux inflammables ou explosifs.

Un ballon incendiaire retrouvé dans le quartier d’Ein Kerem à Jérusalem, le 13 octobre 2018 (Crédit : Unité du porte-parole de la police)

Ceux qui remarqueraient un tel objet doivent le signaler à la police et laisser les équipes de démineurs gérer la situation, ont ajouté les forces de l’ordre.

Les émeutiers à Gaza ont lancé des centaines de cerfs-volants et de ballons incendiaires en Israël, à l’origine d’incendies qui ont ravagé forêts et pâturages. Du bétail a aussi péri à cause de ces feux. Plus de 2 800 hectares de terres ont été calcinés. Les dégâts sont évalués à des centaines de millions de shekels, selon les autorités israéliennes. Certains ballons transportaient des engins explosifs improvisés.

En Cisjordanie, plusieurs incidents du même genre ont été signalés. Des Palestiniens ont envoyé des dispositifs dans les communautés et les implantations juives.

C’est la troisième fois, cette semaine, que des objets similaires sont découverts à Jérusalem.

Mercredi, les démineurs de la police ont été appelés pour neutraliser un dispositif incendiaire attaché à un ballon qui avait atterri sur le chantier d’un jardin d’enfants près de la rue Emek Refaim, artère principale dans le quartier de la colonie allemande, à Jérusalem.

Jeudi, une femme a découvert des ballons incendiaires dans la vallée de la Croix, près de la Knesset, les ramassant et les emmenant là où elle devait se rendre avant d’appeler la police. Les démineurs ont pris les ballons et ils ont fouillé la zone où ils avaient été trouvés.

La semaine dernière, la police a neutralisé un ballon chargé de combustible qui avait atterri dans une maison de Givat Zeev, en Cisjordanie, au nord de Jérusalem.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...