Des ballons incendiaires de Gaza déclenchent deux incendies dans le sud
Rechercher

Des ballons incendiaires de Gaza déclenchent deux incendies dans le sud

Un autre ballon a été désamorcé sur l'autoroute. Après les violences du week-end - les pires depuis deux mois - un calme relatif est de retour sur la frontière avec Gaza

Un manifestant palestinien sur une chaise roulante jette une pierre vers les forces israéliennes durant des affrontements sur la clôture frontalière avec Gaza, à l'est de Gaza City, le 28 septembre 2018 (Crédit : / AFP PHOTO / Said KHATIB)
Un manifestant palestinien sur une chaise roulante jette une pierre vers les forces israéliennes durant des affrontements sur la clôture frontalière avec Gaza, à l'est de Gaza City, le 28 septembre 2018 (Crédit : / AFP PHOTO / Said KHATIB)

Les pompiers ont lutté dimanche pour éteindre deux incendies dans le sud d’Israël déclenchés par des dispositifs incendiaires aériens lancés depuis la bande de Gaza.

Les démineurs de la police ont également désamorcé un autre ballon chargé de combustibles tombé sur l’autoroute, alors qu’un calme relatif semble s’être installé à l’issue d’un week-end d’affrontements violents sur la frontière.

Depuis dimanche matin, les soldats ont combattu deux incendies causés par des ballons à proximité des villes israéliennes situées le long de la bande de Gaza, a expliqué un porte-parole des services des incendies et des secours israéliens.

Un communiqué transmis par la police, plus tôt dans la matinée, a fait savoir que les démineurs avaient localisé et neutralisé un ballon sur l’autoroute 35, qui n’a pas causé de dégâts.

Cette vague de ballons incendiaires est survenue après que plus de 100 bombes artisanales et grenades ont été lancées en direction des soldats israéliens au cours des émeutes de vendredi qui ont eu lieu le long de la frontière avec Gaza, ont noté samedi les militaires.

L’armée a diffusé des images des manifestations violentes, disant qu’elles avaient les pires depuis deux mois, dépeignant des tentatives d’infiltration en Israël et de sabotage de la clôture frontalière.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...