Israël en guerre - Jour 263

Rechercher

Des candidats démocrates veulent réintégrer l’accord du nucléaire iranien

L'envoyé israélien aux USA a dit à l'AIPAC que réintégrer le JCPOA signifie donner "des centaines de milliards de dollars à ceux qui sont déterminés à faire disparaître Israël"

Eric Cortellessa couvre la politique américaine pour le Times of Israël

L'ambassadeur d'Israël aux États-Unis, Ron Dermer, prend la parole à la conférence politique de l'AIPAC, le 24 mars 2019. (Capture d'écran AIPAC)
L'ambassadeur d'Israël aux États-Unis, Ron Dermer, prend la parole à la conférence politique de l'AIPAC, le 24 mars 2019. (Capture d'écran AIPAC)

WASHINGTON – L’ambassadeur d’Israël aux États-Unis, Ron Dermer, a fustigé dimanche ceux qui demandent aux États-Unis de revenir dans l’accord nucléaire iranien après que plusieurs candidats démocrates de 2020 ont promis de le faire si élus. Un tel geste, a-t-il dit, signifierait donner « des centaines de milliards de dollars aux personnes qui sont déterminées à faire disparaître Israël ».

« Il y a des dirigeants qui appellent à revenir à cet accord », a déclaré M. Dermer devant une foule de 18 000 personnes lors de la conférence annuelle de l’AIPAC. « C’est quelque chose qui doit être considéré comme totalement inacceptable », a-t-il ajouté, sans mentionner spécifiquement les démocrates.

Ses remarques surviennent une semaine après que plusieurs candidats démocrates de premier plan à la présidence ont clairement indiqué qu’ils annuleraient la décision du président Donald Trump de se retirer de cet accord historique.

La conférence politique de l’American Israel Public Affairs Committee (AIPAC) 2019 a débuté dimanche. La devise de cette année – « Connected for Good » – est un reproche à la controverse qui a embrasé l’organisation au cours du dernier mois, après que la députée controversée Ilhan Omar a accusé le lobby de payer les politiciens pour soutenir Israël.

La conférence vise à souligner que les deux courants politiques continuent de soutenir Israël, peut-être en atténuant la perception qu’Israël est devenu une cause républicaine. « La conférence se concentrera sur le renforcement du soutien bipartite en faveur des relations américano-israéliennes », a déclaré un responsable de l’AIPAC au Times of Israel.

Lors de la séance plénière de dimanche soir, Michelle Makori d’i24 News a demandé à l’envoyé israélien si le retrait des Etats-Unis de l’accord et le rétablissement des sanctions par l’administration Trump étaient « suffisants » pour que Téhéran n’acquière pas d’arme nucléaire.

« Non, ce n’est pas assez », a dit Dermer. « Mais je vais vous dire ce qui était une erreur : l’erreur a été de signer cet accord sur le nucléaire ».

Sous le gouvernement Obama, Dermer était l’un des opposants les plus véhéments de l’accord. Il a orchestré l’invitation détournée du Premier ministre Benjamin Netanyahu à s’adresser au Congrès pour dénoncer l’accord, un moment qui est largement considéré comme ayant exacerbé une division partisane sur Israël, à Washington.

Le Premier ministre Benjamin Netanyahu prend la parole lors d’une réunion conjointe du Congrès des États-Unis à la Chambre des représentants au Capitole, à Washington, le 3 mars 2015. (Crédit : Alex Wong/Getty Images/AFP)

Dimanche, Dermer, un ancien agent Républicain, a qualifié le discours du Premier ministre israélien de « jour dont je suis le plus fier en tant qu’ambassadeur d’Israël aux États-Unis ». Il a également déclaré qu’exhorter l’Amérique à revenir à l’accord avec l’Iran équivaut à vouloir aider un pays qui cherche à détruire Israël.

« Quiconque dit qu’il va revenir à l’accord dit en substance qu’il va donner des centaines de milliards de dollars à ceux qui sont déterminés à détruire Israël et nos voisins arabes, et leur ouvrir la voie aux armes nucléaires », a-t-il dit à Michelle Makori.

Trump a retiré les États-Unis du Plan d’action global conjoint, ou JCPOA (Joint Comprehensive Comprehensive Plan of Action), comme on l’appelle communément, et a renouvelé les sanctions contre la République islamique.

La semaine dernière, le site Al-Monitor a interrogé des candidats démocrates pour savoir s’ils réintégreraient l’accord que Trump a rompu. Cinq ont dit qu’ils le feraient, dont le sénateur Bernie Sanders du Vermont, la sénatrice Elizabeth Warren du Massachusetts et la sénatrice Kamala Harris de Californie.

Le Comité national démocrate [Democratic National Committee] a également adopté une résolution en février appelant les États-Unis à réintégrer cet accord.

Au début de la séance de questions-réponses de dimanche, Dermer a applaudi Trump pour avoir reconnu la souveraineté israélienne sur le plateau du Golan, qu’il devrait officialiser en signant une déclaration lundi à la Maison blanche, en présence de Netanyahu.

« Je pense que cela mérite une standing ovation« , a-t-il dit au public.

On a également demandé à Dermer s’il pensait qu’il y avait toujours un soutien bipartisan pour Israël. « Oui, je pense que nous avons un soutien bipartite », a-t-il déclaré, puis il a commencé à expliquer pourquoi il était juste de soutenir Israël.

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.
image
Inscrivez-vous gratuitement
et continuez votre lecture
L'inscription vous permet également de commenter les articles et nous aide à améliorer votre expérience. Cela ne prend que quelques secondes.
Déjà inscrit ? Entrez votre email pour vous connecter.
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
SE CONNECTER AVEC
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation. Une fois inscrit, vous recevrez gratuitement notre Une du Jour.
Register to continue
SE CONNECTER AVEC
Log in to continue
Connectez-vous ou inscrivez-vous
SE CONNECTER AVEC
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un e-mail à .
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.