Israël en guerre - Jour 142

Rechercher

Des centaines de personnes à Strasbourg pour la libération des otages du Hamas

Une marche d’hommage aux victimes et contre l’antisémitisme a été organisée de la place de la République jusqu'à la Grande Synagogue de la Paix

Plusieurs centaines de personnes réunies le 11 février 2024 à Strasbourg pour rendre hommage aux victimes du Hamas du 7 octobre dont 42 Franco-israéliens et appeler à la libération de tous les otages dont encore 3 Français. (Crédit : Pierre Jakubowicz/X)
Plusieurs centaines de personnes réunies le 11 février 2024 à Strasbourg pour rendre hommage aux victimes du Hamas du 7 octobre dont 42 Franco-israéliens et appeler à la libération de tous les otages dont encore 3 Français. (Crédit : Pierre Jakubowicz/X)

Des centaines de personnes ont défilé dimanche à Strasbourg pour la libération des otages encore aux mains du groupe terroriste palestinien du Hamas et contre l’antisémitisme.

« Nous espérons toujours la libération des otages. Nous sommes atterrés par l’explosion de l’antisémitisme. Il faut aller au bout de la lutte contre l’islamisme, pour notre survie », a dit à l’AFP Pierre Haas, président du Conseil représentatif des institutions juives de France – CRIF Est.

Les manifestants, qui étaient au nombre de 750 selon la police, ont marché de la place de la République jusqu’à la Grande Synagogue de la Paix, drapeaux israéliens et français à la main.

Sur le parvis de la synagogue, ils ont allumé des bougies.

Ce rassemblement survient quatre jours après l’hommage national rendu aux victimes françaises de l’attaque, la plus meurtrière de l’histoire du pays et la pire menée contre des Juifs depuis la Shoah, menée par le Hamas le 7 octobre sur le sud d’Israël.

La France compte la première communauté juive d’Europe, avec environ 500 000 personnes, dont environ 20 000 membres dans le Bas-Rhin, principalement à Strasbourg. La communauté juive d’Alsace est l’une des plus importantes de France.

À Strasbourg, les représentants du CRIF et du Consistoire ont dénoncé l’explosion du nombre d’actes antisémites en France, qui a été multiplié par quatre en un an, à 1 676 contre 436 en 2022, selon le CRIF.

Mentionnant l’agression récente de trois étudiants juifs qui collaient des affiches pour la libération des otages du Hamas sur le campus de l’Université de Strasbourg, le président du Consistoire du Bas-Rhin, Maurice Dahan, a appelé à « s’insurger contre cet antisémitisme rampant ».

Le président français Emmanuel Macron marche devant des membres de la Garde républicaine française tenant des portraits des 42 citoyens français et franco-israéliens tués, lors d’une cérémonie d’hommage aux victimes françaises de l’attaque du Hamas contre Israël le 7 octobre, au complexe commémoratif des Invalides à Paris, le 7 février 2024. (Crédit : GONZALO FUENTES / POOL / AFP)

La guerre à Gaza a éclaté lorsque le Hamas a envoyé quelque 3 000 terroristes du Hamas ont fait irruption dans le sud d’Israël par la frontière de Gaza pour mener une attaque brutale au cours de laquelle ils ont tué près de 1 200 personnes. Les terroristes ont également pris en otage 253 personnes, pour la plupart des civils, dont le plus jeune a un an.

L’équipe du Times of Israel a contribué à cet article.

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.