Rechercher

Des centaines de personnes aux funérailles d’Ari Nesher, tué dans un accident

La détention du chauffard, le joueur de football Itzhak Asefa, a été prolongée jusqu'à mardi au moment où Ari Nesher, 17 ans, était inhumé au cimetière de Moshav Udim

Iris Nesher, la mère d'Ari Nesher, tué dans un accident suivi d'un délit de fuite à Tel Aviv, s'exprime lors de ses funérailles, le 30 septembre 2018 (Capture d'écran : Facebook)
Iris Nesher, la mère d'Ari Nesher, tué dans un accident suivi d'un délit de fuite à Tel Aviv, s'exprime lors de ses funérailles, le 30 septembre 2018 (Capture d'écran : Facebook)

Ce sont des centaines d’Israéliens qui se sont rendus aux obsèques, dimanche, d’Ari Nesher, 17 ans, le fils du réalisateur israélien reconnu Avi Nesher, décédé lors d’un accident suivi d’un délit de fuite à Tel Aviv la semaine dernière.

Ari Nesher et un de ses amis faisaient du vélo électrique sur le boulevard Rokach, dans le nord de la ville, aux premières heures de la matinée de lundi, lorsqu’ils ont été renversés par le joueur de football de Première ligue israélienne Itzhak Asefa, qui a fui les lieux de l’accident. Grièvement blessé à la tête, Nesher s’est éteint jeudi.

« Dans quelques instants, nous allons enterrer le corps de notre enfant », a déclaré Avi Nesher au cimetière Moshav Udim, selon le quotidien Yedioth Ahronoth. « Je paierai n’importe quel prix pour être à sa place, pour être enterré à sa place ».

« Je ne fais pas de films avec des fins absolument positives, mais en ce qui me concerne, je n’aime pas non plus les fins tragiques parce que la vie est suffisamment difficile », a-t-il ajouté.

« Au cours des années, je l’appelais ‘le magique’ parce que c’est ce qu’il était – magique », a dit Iris Nesher, la mère de l’adolescent. « Lorsque nous sommes arrivés à l’hôpital, il n’y avait plus rien d’autre à faire que d’espérer un miracle ».

La détention d’Asefa a été prolongée jusqu’à mardi suite aux interrogatoires de la police qui ont eu lieu samedi après la rencontre du joueur avec son nouvel avocat, désigné par son équipe de football, le F.C. Ashdod.

Suite à l’annonce de la mort de Nesher, la chaîne Hadashot a fait savoir que la police se préparait à demander une inculpation pour meurtre à l’encontre d’Asefa lors de sa prochaine audience de prolongement de détention. Il risquerait alors 20 ans d’emprisonnement.

Les porteurs du cercueil d’Ari Nesher, 17 ans, tué dans un accident suivi d’un délit de fuite, le 30 septembre 2018 (Capture d’écran : Twitter)

La chaîne de télévision a fait savoir dimanche qu’Asefa n’a pas reconnu avoir renversé Nesher, citant des sources policières.

Après la mort de Nesher, la famille a annoncé qu’elle rendrait hommage à son fils, bénévole auprès des services de secours du Magen David Adom et qui aidait toujours les autres, en donnant ses organes.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...