Des centaines de personnes aux funérailles de Kim Levengrond Yehezkel
Rechercher

Des centaines de personnes aux funérailles de Kim Levengrond Yehezkel

"Nous élèverons notre fils Kai exactement comme tu l'aurais souhaité. Tu resteras pour toujours ma meilleure amie", a déclaré l'époux de la victime du parc industriel Barkan

  • La famille et des amis lors des funérailles de Kim Levengrond Yehezkel, 28 ans, dans sa ville natale de Rosh Haayi, le 7 octobre 2018 (Crédit : Yonatan Sindel/FLASH90)
    La famille et des amis lors des funérailles de Kim Levengrond Yehezkel, 28 ans, dans sa ville natale de Rosh Haayi, le 7 octobre 2018 (Crédit : Yonatan Sindel/FLASH90)
  • La famille et des amis lors des funérailles de Kim Levengrond Yehezkel, 28 ans, dans sa ville natale de  Rosh Haayi, le 7 octobre 2018 (Crédit : Yonatan Sindel/FLASH90)
    La famille et des amis lors des funérailles de Kim Levengrond Yehezkel, 28 ans, dans sa ville natale de Rosh Haayi, le 7 octobre 2018 (Crédit : Yonatan Sindel/FLASH90)
  • La famille et des amis lors des funérailles de Kim Levengrond Yehezkel, 28 ans, dans sa ville natale de  Rosh Haayi, le 7 octobre 2018 (Crédit : Yonatan Sindel/FLASH90)
    La famille et des amis lors des funérailles de Kim Levengrond Yehezkel, 28 ans, dans sa ville natale de Rosh Haayi, le 7 octobre 2018 (Crédit : Yonatan Sindel/FLASH90)
  • Sa mère, Hava, des proches et des amis lors des funérailles de Kim Levengrond Yehezkel, 28 ans, l'une des deux victimes d'un attentat terroriste survenu dans la matinée du 7 octobre 2018, à Rosh Haayin. (Crédit : AFP PHOTO / Gil COHEN-MAGEN)
    Sa mère, Hava, des proches et des amis lors des funérailles de Kim Levengrond Yehezkel, 28 ans, l'une des deux victimes d'un attentat terroriste survenu dans la matinée du 7 octobre 2018, à Rosh Haayin. (Crédit : AFP PHOTO / Gil COHEN-MAGEN)
  • Kim Levengrond Yehezkel, 28 ans, de Rosh Ha’ayin, a été tuée dans l'attaque près du parc industriel Barkan, le 7 octobre 2018 (Crédit : Facebook)
    Kim Levengrond Yehezkel, 28 ans, de Rosh Ha’ayin, a été tuée dans l'attaque près du parc industriel Barkan, le 7 octobre 2018 (Crédit : Facebook)
  • La famille et des amis lors des funérailles de Kim Levengrond Yehezkel, 28 ans, dans sa ville natale de  Rosh Haayi, le 7 octobre 2018 (Crédit : Yonatan Sindel/FLASH90)
    La famille et des amis lors des funérailles de Kim Levengrond Yehezkel, 28 ans, dans sa ville natale de Rosh Haayi, le 7 octobre 2018 (Crédit : Yonatan Sindel/FLASH90)

Des centaines de personnes ont assisté dans la soirée de dimanche à l’inhumation de Kim Levengrond Yehezkel, l’une des deux victimes d’un attentat terroriste survenu dans la matinée dans une zone industrielle de Cisjordanie.

Levengrond Yehezkel, 28 ans, a été enterrée dans sa ville natale de Rosh Haayin, dans le centre d’Israël.

« Je te promets que je ne t’oublierai jamais », a dit son époux, Guy. « Nous élèverons notre fils Kai exactement comme tu l’aurais souhaité. Tu resteras pour toujours ma meilleure amie. »

Levengrond Yehezkel et Ziv Hajbi, 35 ans, ont été tués par un terroriste palestinien qui travaillait avec eux au sein de l’entreprise, Alon Group, qui fabrique des systèmes de gestion de déchets, au parc industriel Barkan, situé à proximité de la ville-implantation d’Ariel. Levengrond Yehezkel était secrétaire du directeur-général tandis que Hajbi était employé au service de comptabilité.

« Je suis triste de ne pas être avec toi. Malheureusement, je ne suis pas parvenu à être là à temps », aurait déploré son père Rafi, des propos repris par les médias en hébreu, lors des funérailles.

« Je te promets que Guy et KaI recevront tout ce dont ils ont besoin. Je te promets que je prendrai soin d’eux comme j’ai toujours pris soin de toi. Tu peux reposer en paix ».

La famille et des amis lors des funérailles de Kim Levengrond Yehezkel, 28 ans, dans sa ville natale de in Rosh Haayi, le 7 octobre 2018 (Crédit : Yonatan Sindel/FLASH90)

« Je t’avais promis que je te protégerais toujours, mais aujourd’hui, ce matin, je n’ai pas pu veiller sur toi », a dit Sapir, son cousin. « Ton rire constant ne sera plus jamais là. J’ai toujours voulu être comme toi, apprendre de toi ».

Levengrond Yehezkel était la mère d’un enfant de 18 mois.

Sa mère, Hava, des proches et des amis lors des funérailles de Kim Levengrond Yehezkel, 28 ans, l’une des deux victimes d’un attentat terroriste survenu dans la matinée du 7 octobre 2018, à Rosh Haayin. (Crédit : AFP PHOTO / Gil COHEN-MAGEN)

« Au cours des derniers jours, son fils avait commencé à marcher et elle était tellement heureuse », a dit un autre membre de la famille, qui n’a pas été nommé, lors de l’inhumation. « Elle était la plus heureuse du monde. Elle le filmait constamment et envoyait les vidéos à tout le monde. Et maintenant, elle n’est plus là. C’est impossible d’y croire et je n’arrive pas à réaliser qu’elle a été assassinée ».

Le ministre des Communications Ayoub Kara et le député du Likud Oren Hazan, deux amis de la famille, étaient également présents.

« C’est un jour sombre », a commenté Kara. « Je suis venu représenter le gouvernement d’Israël et exprimer ma solidarité avec cette chère famille. Je suis venu pour dire à son mari et à son bébé qui ne reverra plus jamais sa mère : Je suis désolé. J’ai tenté de faire avancer une loi qui prônait la peine de mort pour les terroristes mais je n’ai pas réussi ».

Les familles des deux victimes ont fait savoir que leurs organes seraient donnés.

L’inhumation de Hajbi aura lieu lundi à 14 heures dans la communauté de Nir Yisrael, dans le sud du pays.

Pendant toute la journée, des amis et des proches de Levengrond Yehezkel se sont rendus à la maison de ses parents, à Rosh Haayin. Kim et son époux Guy vivaient à Barkan, là où s’est déroulé l’attentat, jusqu’à il y a un an, où ils s’étaient installés dans un appartement de Rosh Haayin pour se rapprocher du père et de la mère de Kim. Malgré ce déménagement, Kim continuait à travailler au sein de l’Alon Group. Elle avait fait des études de droit et se préparait à l’examen du barreau.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...