Des centaines de personnes aux funérailles des victimes du terrorisme de Tel Aviv
Rechercher

Des centaines de personnes aux funérailles des victimes du terrorisme de Tel Aviv

Alon Bakal a été enterré dans le cimetière de Carmiel, dans le nord d’Israël, et Shimon Ruimi ont eu lieu dans le sud, à Ofakim

Alon Bakal, 26 ans, tué pendant la fusillade qui a eu lieu dans le centre de Tel Aviv, le 1er janvier 2016 (Crédit : Facebook)
Alon Bakal, 26 ans, tué pendant la fusillade qui a eu lieu dans le centre de Tel Aviv, le 1er janvier 2016 (Crédit : Facebook)

Des centaines de personnes ont assisté aux funérailles d’Alon Bakal et Shimon Ruimi.

Bakal a été enterré dans le cimetière de Carmiel, dans le nord d’Israël, tandis que les funérailles de Ruimi ont eu lieu dans le sud, à Ofakim, non loin de la frontière de Gaza.

« Nous sommes tous là, brisés en morceaux, et tu es là-haut, avec ta belle âme. Aloni, Aloni, nous t’aimerons toujours », a déclaré le père de Bakal, David, dans son éloge.

« Comment peut-on écrire une lettre d’adieu à un garçon qui n’a même pas 27 ans ? Quels mots Papa peut-il avoir pour toi ? Quel bel esprit tu avais ! Tu m’avais dit : ‘Nous atteignons un objectif, puis nous en cherchons un nouveau’. Quelle générosité tu avais, tu collectais de la nourriture pour les survivants de l’Holocauste, et voulais encore [en faire] plus. Tout le monde savait que tu irais loin. Pour ton premier cours à l’université, le professeur a dit : nous avons un fonceur ici. Tu aimais les gens, tu aimais ton pays. Tu étais comme un roi », a dit David.

Sa mère, Nitza, a dit : « Nous avions un fils. Il n’est plus. Alon, mon fils aimé, mon prince. J’ai toujours porté avec moi un lourd fardeau, mais cette douleur, je ne serais jamais capable de la porter. »

David Bakal, le père d'Alon Bakal, tué dans la fusillade de Tel Aviv (Crédit :  autorisation)
David Bakal, le père d’Alon Bakal, tué dans la fusillade de Tel Aviv (Crédit : autorisation)

L’état de l’une des victimes de l’attentat de vendredi à Tel Aviv s’est amélioré significativement, ont déclaré des fonctionnaires du centre médical Ichilov.

L’homme, blessé à la tête, peut maintenant respirer sans assistance.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...