Des commémorations confidentielles pour les victimes du massacre d’Oradour
Rechercher

Des commémorations confidentielles pour les victimes du massacre d’Oradour

642 habitants d’Oradour-sur-Glane, à proximité de Limoges, ont été assassinés par la division nazie Das Reich lors de ce massacre du 10 juin 1944

Entrée d’Oradour-sur-Glane avec le panneau « silence » en respect aux victimes. (Crédit photo : Dennis Nilsson / Wikipédia / Domaine public)
Entrée d’Oradour-sur-Glane avec le panneau « silence » en respect aux victimes. (Crédit photo : Dennis Nilsson / Wikipédia / Domaine public)

Afin de rendre hommage aux victimes tuées par les nazis lors du massacre d’Oradour-sur-Glane, le 10 juin 1944, deux commémorations confidentielles ont été organisées ce mercredi, ont rapporté notamment France Bleu et le journal local Le Populaire. L’une s’adressait aux familles, et la seconde était plus officielle.

Les familles ont été prioritaires dans les hommages, avait expliqué le maire Philippe Lacroix. « À cause de la crise sanitaire nous avons dû organiser deux cérémonies en comité restreint », a-t-il déclaré. « Cette journée de commémoration est avant tout celle des familles, il était naturel qu’elles soient présentes pour se recueillir. »

Une cinquantaine de proches, qui portaient des masques en raison des mesures sanitaires, étaient ainsi présents à l’hommage du matin. Des gerbes venant d’associations, d’institutions ou de villes amies ont été déposées et une minute de silence a été tenue.

« Cela me fait chaud au cœur de voir que les gens y ont pensé », s’est ému Robert Hébras, seul survivant de ce massacre. « Notamment pour la gerbe de la ville de Dachau. C’est la poursuite de la réconciliation franco-allemande. »

En amont des cérémonies, il avait déclaré auprès de France Info que « la première commémoration avait eu lieu le 10 juin 1945, et qu’il y a depuis toujours eu des cortèges ».

Pascale Silbermann, sous-préfète de Bellac et Rochechouart, a elle estimé que « cette cérémonie est une façon de marquer son empathie, sa sympathie, et surtout de montrer que nous n’oublions pas ce qu’il s’est passé ».

Le préfet de la Haute-Vienne, Seymour Morsy, ainsi que les sénateurs et députés haut-viennois, mais aussi les représentants du Département et de la Région, étaient présents à l’hommage de l’après-midi.

Cette année, le traditionnel défilé dans les rues de la commune a été annulé.

642 habitants d’Oradour-sur-Glane, à proximité de Limoges, ont été assassinés par la division nazie Das Reich lors de ce massacre.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...