Des employés juifs américains intentent un procès pour discrimination religieuse
Rechercher

Des employés juifs américains intentent un procès pour discrimination religieuse

Scott Steele et des collègues affirment avoir été harcelés au sein de la chaîne WTMJ-TV du Milwaukee en raison de leur religion

Le présentateur météo Scott Steele. (Capture d'écran YouTube)
Le présentateur météo Scott Steele. (Capture d'écran YouTube)

JTA — Un présentateur météo et deux anciens employés d’une chaîne de télévision locale américaine ont porté plainte pour discrimination anti-juive au sein de leur lieu de travail.

La plainte contre Scripps Media Inc., la société-mère de WTMJ-TV, a été déposée dans un tribunal fédéral du Milwaukee, selon un article du Milwaukee Journal Sentinel publié lundi.

Les incidents allégués par le présentateur météo, Scott Steele, ont eu lieu entre 2014 et 2017. A deux reprises, il a découvert sur son bureau une croix chrétienne et à une reprise une kippa laissée sur son bureau. La plainte allègue également une « lutte constante pour que Steele et d’autres employés juifs puissent prendre des congés pour les fêtes juives ». Steele dit avoir été rétrogradé à un « rôle mineur » au sein de la chaîne après avoir réclamé des jours de congé pour les fêtes.

« Scripps Media Inc. a entamé une campagne de représailles à l’encontre de Steele parce qu’il s’était exprimé pour protester contre l’hostilité antisémite dont il souffrait sur son lieu de travail, et contre sa critique de la culture de discrimination au sein de WTMJ 4 », indique la plainte.

Scripps Media Inc. a ensuite fabriqué de faux « incidents » de travail contre Steele, pour finalement le congédier injustement à la fin de l’été 2017, lit-on dans la plainte.

La poursuite allègue que les tensions ont éclaté lors d’une réunion du personnel en 2017, convoquée après que la direction a reçu une plainte anonyme et après une enquête menée auprès du personnel où des questions d’antisémitisme et de discrimination avaient été soulevées.

Steele a déposé une plainte auprès de la Commission américaine pour l’égalité des chances dans le monde du travail l’année dernière.

Scripps Media Inc. n’a pas fait de commentaires au journal.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...