Israël en guerre - Jour 225

Rechercher

Des employés municipaux soudoyés pour autoriser le dépôt illégal de déchets

Quatre suspects de Ramat Hasharon et de Taybeh sont interrogés par les inspecteurs des fraudes ; d'autres arrestations sont possibles

Sue Surkes est la journaliste spécialisée dans l'environnement du Times of Israel.

L'un des 12 véhicules saisis par la police verte du ministère de l'Environnement et l'unité de fraude du district de Tel Aviv, soupçonnés d'avoir été utilisés pour le déversement illégal de déchets de construction à Ramat Hasharon, dans le centre d'Israël, le 8 août 2023 (Crédit : Police verte)
L'un des 12 véhicules saisis par la police verte du ministère de l'Environnement et l'unité de fraude du district de Tel Aviv, soupçonnés d'avoir été utilisés pour le déversement illégal de déchets de construction à Ramat Hasharon, dans le centre d'Israël, le 8 août 2023 (Crédit : Police verte)

Dans le cadre de la lutte contre le dépôt illégal de déchets de construction, la police verte du ministère de l’Environnement et l’unité de lutte contre la fraude du district de Tel Aviv ont arrêté mardi quatre suspects pour les interroger, dont deux employés de la riche municipalité de Ramat Hasharon (centre).

Les autorités soupçonnent plusieurs membres du conseil municipal de Ramat Hasharon d’avoir perçu des sommes d’argent contre leur autorisation pour des décharges illégales, et ont indiqué que d’autres personnes pourraient être arrêtées.

Douze camions et autres véhicules ont été saisis au cours d’une opération qui a débuté sous couvert.

Selon un communiqué, les chauffeurs de camion ont été repérés alors qu’ils déversaient des déchets de construction.

La police verte, les inspecteurs de la brigade des fraudes et la police des frontières ont effectué mardi des perquisitions aux domiciles des suspects à Ramat Hasharon et dans la ville du centre de Taybeh.

La ministre de l’Environnement, Idit Silman (Likud), qui a fait de la lutte contre le déversement illégal des déchets de construction une priorité, soutient actuellement un projet de loi au sein de la commission de l’Intérieur et de l’Environnement de la Knesset visant à équiper les camions d’enlèvement des déchets de construction de dispositifs de traçage afin de s’assurer que ces camions se rendent dans des décharges autorisées pour y déposer les déchets de construction.

Le directeur général du ministère de la Protection environnementale, Guy Samet. (Capture d’écran)

Lors d’une réunion de la commission en juin, le directeur général du ministère de l’Environnement, Guy Samet, a déclaré que 1,1 million de tonnes de déchets de construction étaient illégalement déversées chaque année dans des zones ouvertes, contre environ 6,2 millions de tonnes dans des sites réglementés.

Il est malheureusement bien connu que les conducteurs de bennes déversent leurs déchets dans des sites pirates, soit parce qu’ils sont plus proches que les sites autorisés, soit pour éviter d’avoir à payer des droits dans les décharges légales.

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.
image
Inscrivez-vous gratuitement
et continuez votre lecture
L'inscription vous permet également de commenter les articles et nous aide à améliorer votre expérience. Cela ne prend que quelques secondes.
Déjà inscrit ? Entrez votre email pour vous connecter.
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
SE CONNECTER AVEC
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation. Une fois inscrit, vous recevrez gratuitement notre Une du Jour.
Register to continue
SE CONNECTER AVEC
Log in to continue
Connectez-vous ou inscrivez-vous
SE CONNECTER AVEC
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un e-mail à .
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.