Des fusils d’assaut et des accessoires nazis retrouvés dans une maison de New York
Rechercher

Des fusils d’assaut et des accessoires nazis retrouvés dans une maison de New York

Pour la police, l’arrestation de deux frères de Long Island “a pu empêcher un incident violent et mortel, comme celui d’Orlando”

Armes et accessoires nazis saisis à Mount Sinai, dans l'état de New York, dans la maison d'Edward et Sean Perkowski, le 16 juin 2016. (Crédit : département de police de Suffolk County)
Armes et accessoires nazis saisis à Mount Sinai, dans l'état de New York, dans la maison d'Edward et Sean Perkowski, le 16 juin 2016. (Crédit : département de police de Suffolk County)

Un homme qui avait dans sa maison de Long Island une réserve de fusils d’assauts, des instructions de fabrication de bombes et des accessoires nazis a été arrêté pour détention d’armes.

Edward Perkowski, 29 ans, a été arrêté jeudi dans sa maison du hameau de Mount Sinai. Son frère, Sean Perkowski, 25 ans, qui vit aussi dans la maison, a été arrêté pour un mandat d’arrêt en suspens dans une autre affaire.

La police a trouvé de nombreux fusils et des chargeurs de munitions, des photographies d’Adolf Hitler, des drapeaux avec des croix gammées et un classeur rempli d’instruction de fabrication de bombes, ainsi que du cannabis et des champignons contenant de la psilocybine.

« Le mandat de recherche d’aujourd’hui a pu empêcher un incident violent et mortel, comme celui que nous avons récemment vu à Orlando », a déclaré le commissaire de police de Suffolk County, Timothy Sini.

Un ami des frères a déclaré à CBS New York qu’ils n’étaient pas néonazis.

« Ce ne sont pas des nazis. Ce ne sont pas des néo-nazis, a déclaré l’homme. Son frère vend de la marchandise, des trucs de surplus de l’armée. »

D’autres ont exprimé leur soulagement à l’arrestation des frères.

« La police a été appelée ici au moins 15 ou 20 fois, a déclaré un voisin, Larry Bilello. Nous n’avons jamais eu aucun problème jusqu’à ce que ces personnes emménagent. »

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...