Rechercher

Des hackers liés au Kremlin auraient attaqué le site Internet de la Knesset

Le groupe russe Xaknet a revendiqué la responsabilité du piratage, ce qui soulève des inquiétudes quant-à de possibles ingérences électorales

Illustration. Hackers/cybersecurity. (iStock par Getty Images)
Illustration. Hackers/cybersecurity. (iStock par Getty Images)

Selon une information rendue publique mercredi, un groupe de pirates informatiques russes affiliés au Kremlin s’en est pris, il y a peu, au site Internet de la Knesset, le parlement israélien.

Le site Internet a été mis hors service, dans la nuit de dimanche à lundi, par un groupe russe de pirates informatiques appelé Xaknet. Il était impossible d’y accéder, que ce soit depuis Israël ou l’étranger, a précisé la Douzième chaîne.

Il s’agit d’une attaque dite par déni de service (DDoS), technique relativement simple consistant à noyer le serveur d’un site Internet sous un important trafic Internet jusqu’à saturation.

L’unité de cyber-sécurité de la Knesset est parvenue à reprendre le contrôle de la situation et rétablir le site Internet quelques minutes après la cyber-attaque.

Cette attaque, que l’on pense liée au Kremlin, suscite de profondes inquiétudes en Israël quant à une possible ingérence dans les opérations électorales qui auront lieu la semaine prochaine, le 1er novembre exactement.

Xaknet a revendiqué la responsabilité de l’attaque sur Telegram, expliquant qu’il s’agissait de représailles contre l’aide fournie par les services de renseignements israéliens à l’Ukraine concernant les drones offensifs iraniens dont s’est dotée l’armée russe.

Message d’erreur reçu par les internautes qui ont tenté de se connecter au site de la Knesset, après une cyber attaque présumée de pirates russes, le 23 octobre 2022. (Crédit : Douzième chaine)

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...