Rechercher

Des Hanoukkiot vandalisées dans au moins trois villes d’Ukraine

Cinq adolescents ont été arrêtés à Dnipro, une ville de l'est du pays ; les ultra-nationalistes ukrainiens ont déjà pris pour cible les chandeliers de Hanoukka par le passé

Une ménorah de Hanukka renversée au sol à Kiev, le 30 novembre 2021. (Crédit :  Ukrainian Jewish Committee via JTA)
Une ménorah de Hanukka renversée au sol à Kiev, le 30 novembre 2021. (Crédit : Ukrainian Jewish Committee via JTA)

JTA — De grandes Hanoukkiot ont été vandalisées dans trois villes d’Ukraine dans des crimes de haine présumés.

Le dernier incident en date a été enregistré mardi à Kiev. Un chandelier qui avait été érigé dans le quartier Troieshchyna, dans le nord-est de la ville, a été renversé et ses lampes brisées, a écrit sur Facebook Eduard Dolinksy, directeur du Comité juif Ukrainien.

De plus, à Dnipro, dans l’est du pays, la police a arrêté cinq adolescents qui sont soupçonnés d’avoir renversé un large chandelier le 29 novembre, a rapporté le site d’information Sobitie.

Puis, le 30 novembre, des individus non-identifiés ont coupé les guirlandes qui ornaient une Hanoukkia à Nikolayev, une localité du sud de l’Ukraine qui se trouve à proximité d’Odessa, a fait savoir le site Novosti.

Les ultra-nationalistes ukrainiens ont déjà pris pour cible des Hanoukkiot par le passé. L’un d’entre eux, qui a été identifié sous le nom d’Andrey Rachkov – un individu connu pour ses provocations et qui a déjà été condamné par la justice – s’était filmé, l’année dernière, renversant un chandelier de Hanoukka dans le centre de Kiev en criant : « Les Juifs au tombeau. »

Il avait agressé les agents de police venus l’arrêter, avaient fait savoir les forces de l’ordre, et a depuis disparu dans la nature – même s’il poste encore des diatribes féroces contre les Juifs sur sa page Facebook.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...