Des joueurs juifs de la NFL : ne virez pas DeSean Jackson, sensibilisez-le
Rechercher

Des joueurs juifs de la NFL : ne virez pas DeSean Jackson, sensibilisez-le

D'anciens et d'actuels joueurs juifs de la NFL affirment que l'antisémitisme y était présent à cause de l'ignorance des autres joueurs sur le judaïsme

Des joueurs juifs de football ont participé à une conversation en ligne le 12 juillet 2013. Dans le sens des aiguilles d'une montre à partir d'en haut à gauche :  Anthony Firkser, l'organisateur de la  conversation Michael Neuman, Geoff Schwartz et Greg Joseph. (Capture d'un événement virtuel)
Des joueurs juifs de football ont participé à une conversation en ligne le 12 juillet 2013. Dans le sens des aiguilles d'une montre à partir d'en haut à gauche : Anthony Firkser, l'organisateur de la conversation Michael Neuman, Geoff Schwartz et Greg Joseph. (Capture d'un événement virtuel)

JTA — L’ancien joueur professionnel de football américain Geoff Schwartz n’a pas été surpris quand il a entendu parler des messages antisémites publiés sur Instagram par DeSean Jackson, un joueur des Philadelphia Eagles.

« Je me suis juste dit à moi-même que c’était dû à l’ignorance – quelqu’un qui n’a aucune idée de ce qu’est l’antisémitisme, pourquoi cette citation pourrait blesser les Juifs, ou vraiment beaucoup de monde », a déclaré Schwartz, qui a joué dans cinq équipes au cours de ses huit années de carrière en NFL.

« Je savais cela de ma propre expérience dans les vestiaires. Les gars ne savent rien du judaïsme. Les gars ne savent rien de notre culture et de notre religion ».

Schwartz était l’un des neufs joueurs juifs actuels et à la retraite de la NFL qui ont participé à un événement en ligne de trois heures dimanche soir sur les Juifs et le football professionnel. De nombreux joueurs ont déclaré avoir rencontré très peu de personnes au sein de la ligue qui comprenaient leur héritage culturel.

Une photo de 2016 de Geoff Schwartz de l’équipe de football américain Detroit Lions. (AP Photo)

L’événement, diffusé en direct sur Aish.tv, était à l’initiative de Michael Neuman, un psychologue juif orthodoxe. Il est devenu célèbre l’année dernière quand il a participé, et remporté, la compétition sportive « Million Dollar Mile » produite par LeBron James. Il portait une kippa pendant l’événement.

Neuman voulait continuer à inspirer les Juifs à repousser leurs limites. « Quand j’avais 10 ans, je voulais voir un juif fort et puissant avec une kippa sur la tête », a-t-il dit à la JTA. Il a donc créé une ONG, la Jewish Inspiration Foundation, qui avait pour but de faire cela.

Il y a quelques semaines, Neuman a commencé à organiser une discussion en direct entre d’actuels et d’anciens joueurs de la NFL qui sont juifs. Il souhaitait poursuivre sa mission pour mettre en valeur des « Juifs forts et puissants ». Mais avec la nouvelle que Jackson avait publié des citations antisémites faussement attribuées à Adolf Hitler, l’événement a pris une autre tournure, il y avait urgence à réagir.

« J’avais cette idée pour les Juifs au sommet de la NFL. Je voulais trouver un moyen de rassembler, que ce soit à travers des enfants de yeshiva, ou quiconque, pour être une source d’inspiration », a expliqué Neuman au sujet de l’idée de départ. « Mais, la rapidité des commentaires de DeSean Jackson, ses excuses, et ensuite Stephen Jackson, témoignait évidemment de l’ignorance ».

Jackson, un joueur expérimenté de NFL, avait publié une page d’un livre qui citait Hitler comme ayant déclaré que « parce que les Juifs blancs sait [sic] que les négros sont les véritables enfants d’Israël, les Juifs vont chanter l’Amérique pour cacher le secret », et « Le [sic] extorqueront l’Amérique, leur plan de domination du monde ne fonctionnera pas si les négros savent qui ils sont ». La citation n’a pas été prononcée par Hitler.

Jackson s’est ensuite excusé et a fait l’objet d’un blâme et d’une amende – mais il n’a pas été suspendu ou exclu – par les Eagles, une équipe dont le propriétaire (Jeffrey Lurie) et le directeur général (Howie Roseman) sont tous les deux Juifs. La réaction de la majorité de la communauté juive, à Philadelphie et dans le pays, a été de contacter Jackson afin de le sensibiliser plutôt que de demander son départ et sa suspension de la NFL.

Le joueur des Philadelphia Eagles DeSean Jackson avant un match de la NFL contre les Chicago Bears à Philadelphia en Pennsylvanie, le 3 novembre 2019. (AP Photo/Chris Szagola)

(Stephen Jackson, un ancien joueur de la NBA et maintenant activiste du mouvement Black Lives Matter, avait défendu DeSean Jackson, aucun lien de parenté, et il avait ensuite évoqué une théorie conspirationniste antisémite. Il a ensuite retiré ses propos polémiques).

Plusieurs rabbins ont proposé de rencontrer Jackson, et Julian Edelman des New England Patriots, qui est juif, a dit qu’il avait parlé à Jackson. Il l’a invité à visiter le Musée et le Mémoriel américain de la Shoah à Washington, D.C. Jackson également eu une conversation ce week-end avec un survivant de la Shoah.

Schwartz a dit qu’il était d’accord qu’il valait mieux suivre le « chemin de l’éducation » que le « chemin de l’annulation ». Beaucoup de ses collègues se sont prononcés en faveur de cette méthode.

DeSean Jackson, joueur vedette de la NFL, a accepté l’invitation du survivant de la Shoah Edward Mosberg, âgé de 94 ans, pour aller visite Auschwitz ensemble. (Capture d’écran : Instagram)

« Au final, s’il avait été sensibilisé et s’il connaissait l’histoire, il n’aurait probablement pas dit cela », a déclaré Josh Miller, un ancien joueur de 50 ans à la retraite, au sujet de Jackson.

« Nous devons avoir ces discussions sur le racisme, et sur l’antisémitisme », a ajouté Mike Rosenthal, qui a quitté la NFL en 2008 après neuf saisons. Parlons-en tout simplement. La société doit avoir ce type de conversations difficiles ».

Et Bob Stein, qui en 1970 est devenu le premier joueur juif à jouer dans une équipe qui a gagné le Super Bowl, a estimé que les publications de Jackson sont « une série de commentaires totalement ignorants ». Stein, qui a suivi une formation en droit tout en jouant dans la NFL, est ensuite devenu le premier président et PDG de l’équipe des Minnesota Timberwolves de la NBA. Il a dit qu’il espérait que les excuses de Jackson étaient sincères et « pas simplement un ‘oups, j’ai envie de me sortir de ce pétrin' ».

La majorité des joueurs qui sont intervenus au cours des trois panels ont déclaré que beaucoup de leurs coéquipiers n’avaient soit jamais rencontré de personne juive auparavant ou qu’ils ne savaient pratiquement rien du judaïsme. Environ
70 % des joueurs de la NFL sont noirs.

« Il y a quatre ou cinq Juifs dans la NFL, a déclaré Schwartz qui, avec son frère Mitchel, une star de l’équipe des Kansas City Chiefs qui a remporté le Super Bowl cette année, a écrit un livre sur l’expérience d’être juif en NFL. « Vous avez des coéquipiers qui sont noirs, et vous voyez la douleur qu’ils ressentent avec la mort de George Floyd. Ce sont tes amis, tes potes. C’est facile de voir la douleur qu’ils éprouvent, et c’est facile de dire ‘Je suis là, je te soutiens’ ».

Pourtant, il a dit que le petit nombre des joueurs juifs signifiait qu’il y avait moins de chance que leurs coéquipiers soient sensibilisés aux préoccupations des Juifs.

On peut développer le dialogue dans les vestiaires, ont expliqué certains joueurs. Greg Joseph, qui joue actuellement pour les Tennessee Titans, a expliqué qu’il avait eu de « super conversations » avec un coéquipier universitaire musulman, Azeez Al-Shaair. Celui-ci joue maintenant pour les San Francisco 49ers.

Greg Joseph, des Tennessee Titans, s’échauffe avant un match de football de la NFL contre le Saints de la Nouvelle Orléans le dimanche 22 décembre 2019, à Nashville dans le Tennessee. (AP Photo/Mark Zaleski)

Neuman, l’organisateur, a déclaré qu’il avait invité Jackson à participer. Jackson n’a pas participé, mais Neuman a dit que l’événement avait atteint son objectif d’aborder la conversation autour des vedettes juives du sport à un moment opportun.

« C’était vraiment impressionnant de voir comment tous nos héros athlètes juifs se sont rassemblés pour partager des idées afin de vivre avec tolérance et compréhension mutuelle, quelle que soit la race, la religion ou les origines », a déclaré Neuman à la JTA après l’événement, que l’on peut voir ici.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...