Des militants publient les numéros du président et des membres du cabinet
Rechercher

Des militants publient les numéros du président et des membres du cabinet

Barak Cohen, avocat et militant politique, souhaitait "que chaque citoyen puisse bénéficier de communications accessibles avec les [fonctionnaires] à son service"

Capture d'écran d'une vidéo de l'avocat Barak Cohen. (Capture d'écran : YouTube/Eran Vered)
Capture d'écran d'une vidéo de l'avocat Barak Cohen. (Capture d'écran : YouTube/Eran Vered)

Les téléphones des politiciens israéliens de tout le spectre politique ont commencé à sonner ce week-end après qu’une liste de leurs coordonnées privées a été publiée en ligne.

Le président Reuven Rivlin, les ministres Naftali Bennett et Ayelet Shaked et la cheffe de l’opposition Tzipi Livni figurent sur cette liste de numéros publiés, qui s’est rapidement propagée dans tout le pays via WhatsApp.

Barak Cohen, avocat et militant politique qui a rédigé cette liste, a expliqué dans un publication sur Facebook qu’il pensait que ses actions relevaient d’un « service public » et il a vivement recommandé à ses abonnés sur les réseaux sociaux de diffuser ces coordonnées « de façon à ce que chaque citoyen puisse bénéficier de communications accessibles avec les [fonctionnaires] à son service. »

Le post de Cohen est un exemple de doxxing, une pratique consistant à publier les coordonnées personnelles d’un individu – adresse ou numéro de téléphone – sur Internet, souvent dans un but de harcèlement. Dans ce dossier, Cohen a insisté sur le fait qu’il voulait rendre les représentants israéliens élus plus accessibles aux électeurs.

Toutes les personnalités présentes sur la liste n’ont toutefois pas apprécié ce service.

Le parlementaire du Likud Sharren Haskel a indiqué qu’alors qu’elle avait toujours tenté d’être ouverte et accessible au public, elle ne répondrait plus aux appels téléphoniques de la part de numéros non-identifiés suite à cette fuite.

Tzipi Livni a noté que le numéro publié en son nom appartenait à une autre personne et elle a demandé à ce que les gens ne la harcèlent pas.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...