Rechercher

Des poèmes inédits de Robert Desnos, poète résistant mort en déportation

Mort à Terezin en 1945 après les "marches de la mort", le surréaliste avait collecté des renseignements pour la Résistance et fabriqué de faux papiers d’identité pour des Juifs

Robert Desnos. (Crédit : Creative Commons Attribution)
Robert Desnos. (Crédit : Creative Commons Attribution)

Des dizaines de poèmes de Robert Desnos, écrivain surréaliste et résistant mort en déportation, ont été retrouvés par miracle 75 ans après sa mort, a rapporté le Figaro.

Ceux-ci sont édités dans la 10e édition de la revue L’Étoile de mer, éditée par l’Association des amis de Robert Desnos.

Les poèmes – tous ceux retrouvés n’ont pas été publiés – se trouvaient dans des cahiers vendus aux enchères en octobre 2020.

Mort dans le camp de Terezin en 1945 après les « marches de la mort » et touché par le typhus, Desnos avait, dans ses activités de résistance, collecté des informations et des renseignements pour le réseau de la Résistance « Agir » alors qu’il travaillait pour le journal collaborationniste Aujourd’hui.

Il a également fabriqué de faux papiers d’identité pour des Juifs et des réfractaires au STO.

Avant Terezin, il était passé par la prison de Fresnes, le camp de Compiègne, puis Auschwitz, Buchenwald, Flossenbürg, et Flöha. Il était âgé de 45 ans au moment de sa mort, le 8 juin 1945.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...