Des prières pour les familles endeuillées de l’opération Bordure protectrice
Rechercher

Des prières pour les familles endeuillées de l’opération Bordure protectrice

Des centaines de personnes ont envoyé des mots de réconfort et de soutien aux proches des soldats tombés à Gaza à l'été 2014

Raphael Ahren est le correspondant diplomatique du Times of Israël

Des soldats et des amis israéliens pleurent lors des funérailles du caporal de soldat israélien Meidan Maymon Biton, 20 ans, au cimetière de la ville de Netivot le 29 juillet 2014. Meidan a été tué la veille quand un obus de mortier a été tiré à partir de la bande de Gaza et qui a frappé le conseil régional d'Eshkol (Crédit : Gil Cohen-Magen / AFP)
Des soldats et des amis israéliens pleurent lors des funérailles du caporal de soldat israélien Meidan Maymon Biton, 20 ans, au cimetière de la ville de Netivot le 29 juillet 2014. Meidan a été tué la veille quand un obus de mortier a été tiré à partir de la bande de Gaza et qui a frappé le conseil régional d'Eshkol (Crédit : Gil Cohen-Magen / AFP)

Plusieurs centaines de partisans d’Israël du monde entier ont présenté des prières aux familles des soldats de Tsahal tombés pendant la dernière guerre dans la bande de Gaza, marquant le premier anniversaire de leur décès.

Répondant à une campagne en ligne lancée par une organisation pro-Israël à but non lucratif, pour la plupart des partisans chrétiens d’Israël de 35 pays, dont l’Égypte, ont offert une prière personnelle qui sera présentée aux familles endeuillées lors des prochaines grandes fêtes juives.

« Perdre un être cher est la croix la plus douloureuse qu’aucun d’entre nous ne pourrait jamais supporter. Votre bien-aimé est toujours dans votre coeur pour toujours », a écrit Nannette Balsam du Montana.

« Je prie pour que Dieu vous mène à travers cette saison de douleurs. Je prie pour que Sa Paix et son Confort vous entourent pour toujours ».

Anne-Amarie Pan de Singapour a écrit : « Que la mémoire de vos proches soit toujours une bénédiction. Sachez qu’Adonaï [Dieu] est toujours avec vous, dans la douleur et dans la tristesse, dans la paix et dans la joie. Quelles que soient les circonstances, vous n’êtes pas seul ».

Soixante-quatre soldats israéliens ont été tués lors de l’opération Bordure protectrice, qui a pris fin le 26 août 2014.

« Il m’a semblé que des centaines sinon des milliers d’Israéliens cette année observaient le premier anniversaire de la mort de leur proche. C’est traumatisant », a déclaré Jonathan Feldstein, le représentant israélien d’American Friends of Magen David Adom, à l’origine du projet.

« Une année complète s’est écoulée depuis la guerre, et pour la plupart des Israéliens la vie a repris son cours normal. Mais pour beaucoup d’Israéliens qui ont perdu quelqu’un, la vie ne redeviendra jamais normale ».

Pendant la guerre, d’innombrables Israéliens ont assisté aux funérailles des soldats de Tsahal qui sont tombés au combat, mais cette année, les familles endeuillées sont à peu près seules avec leur chagrin, a poursuivi Feldstein.

« Nous ne voulions pas que leurs yahrzeits [premier anniversaire de la mort] passent inaperçus, alors nous sommes arrivés à l’idée d’inviter les partisans chrétiens à leur envoyer leurs prières. C’est une manière significative, quoique anonyme, pour ceux qui aiment Israël de se souvenir et montrent qu’ils se soucient ».

Feldstein est le créateur de Heart to Heart, une sous-division de l’AFMDA qui collecte des dons provenant de partisans chrétiens du service d’ambulance d’Israël aux Etats-Unis.

Il y a quelques semaines, il a envoyé une annonce avec les noms de chacune des 64 victimes militaires à quelques milliers de personnes sur sa liste de courriels, demandant aux destinataires d’envoyer des prières à leurs familles « pour les réconforter et leur donner de la force ».

La réaction a été impressionnante. L’objectif initial, recueillir 10 prières pour chaque famille endeuillée, a été atteint presque immédiatement, a indiqué Feldstein.

« Elles sont arrivées à un tel rythme que je suis incapable de savoir, précisément, combien nous en avons reçues. Et elles continuent d’affluer. Aujourd’hui, je me suis réveillé et il y en avait quatre de plus ».

La plupart des prières proviennent des États-Unis et d’autres pays anglo-saxons, mais certains sont des partisans d’Israël de pays plus éloignés, tels que l’Inde, le Nigeria ou les îles Fidji.

« Je prie pour chaque personne qui a perdu un être cher, Dieu a dit dans sa parole qu’il mettrait en bouteille chaque larme versée, il connaît votre souffrance et a promis de guérir vos blessures et c’est ma prière, qu’il vous guérisse et qu’il vous réconforte », a écrit Penney Mcgraw de l’Oklahoma.

Certaines des prières, cependant, pourraient rendre les Israéliens juifs mal à l’aise, car elles font référence à des motifs chrétiens et, dans certains cas, invoquent Jésus.

« Qu’il vous révèle tout ce qu’il désire pour vous et qu’Il vous baptise dans Son Saint-Esprit et de son feu le plus glorieux et le plus saint. Et qu’il vous garde vous et votre famille de la méchanceté du méchant dans le Saint Nom de Jésus », a écrit Jacqueline Kelly de la Jamaïque.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...