Rechercher

Des proches d’une députée de droite blessés par des jets de pierre en Cisjordanie

Les pierres ont entraîné une sortie de route de la voiture du fils d'Orit Strock, qui a été blessé ainsi que ses deux enfants ; la députée dénonce "une tentative d'assassinat"

Le véhicule endommagé appartenant au fils d'Orit Strock, qui a été blessé par des jets de pierres lancées par des Palestiniens près de la ville de Huwara, dans le nord de la Cisjordanie, le 24 mai 2022. (Crédit : Conseil régional de Binyamin)
Le véhicule endommagé appartenant au fils d'Orit Strock, qui a été blessé par des jets de pierres lancées par des Palestiniens près de la ville de Huwara, dans le nord de la Cisjordanie, le 24 mai 2022. (Crédit : Conseil régional de Binyamin)

Le fils et deux petits-enfants d’une députée de droite ont été blessés, mardi soir, après des jets de pierre présumés d’un attaquant palestinien en direction de leur voiture, sur une autoroute du nord de la Cisjordanie.

Le fils de la législatrice Orit Strock, du parti Sionisme religieux, a perdu le contrôle de son véhicule après avoir essuyé des jets de pierre à proximité de la ville de Huwara, entraînant une sortie de route.

Ls services d’urgence du Croissant rouge sont arrivés sur les lieux les premiers, prenant en charge les blessés. Ensuite, une ambulance du Magen David Adom les a évacués vers l’hôpital Beilinson de Petah Tikva.

Les services d’urgence ont indiqué que le père, âgé de 24 ans, avait été blessé à la tête et qu’il était hospitalisé dans un état modéré. Son fils de deux ans et sa fille de quatre ans ont été légèrement touchés.

« Les Arabes ont tenté d’assassiner mon fils et mes petits-enfants à Huwara, » a écrit Strock, membre du parti Sionisme religieux d’extrême-droite, peu après l’accident, sur Twitter.

La députée Orit Strock assiste à une réunion du Comité des arrangements de la Knesset à Jérusalem, le 21 juin 2021. (Crédit : Yonatan Sindel/Flash90)

Plus tôt dans la soirée, c’est un sexagénaire qui avait été légèrement blessé lorsque des pierres avaient été lancées sur sa voiture alors qu’il circulait entre les implantations d’Ofra et de Maale Levona en Cisjordanie. L’homme de 65 ans a été emmené à l’hôpital Hadassah Ein Kerem de Jérusalem par le Magen David Adom.

« Il conduisait et il faisait très sombre. Tout à coup, on a entendu un bruit énorme sur le pare-brise. Impossible de voir d’où venaient les pierres ou qui les avait jetées », a confié un passager du véhicule au site d’information Ynet.

Le chef du conseil régional de Binyamin en Cisjordanie, membre du parti d’opposition du Likud, a attribué au gouvernement la responsabilité de ces attaques, l’accusant d’avoir mis en place une politique sécuritaire trop faible.

« Les politiques ont décidé de permettre à ce type d’incident d’arriver au lieu de réprimer les actes terroristes d’une main de fer », a déploré Yisrael Gantz.

Le véhicule endommagé appartenant à un homme de 65 ans qui a été blessé dans une attaque aux jets de pierre près des implantations d’Ofra et de Maale Levona dans le nord de la Cisjordanie, le 24 mai 2022. (Crédit : Conseil régional de Binyamin)

Mercredi soir également, un Palestinien âgé de 16 ans est mort après avoir été blessé lors d’affrontements avec les soldats israéliens près du tombeau de Joseph, dans la ville de Naplouse, dans le nord de la Cisjordanie.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...