Rechercher

Des réfugiés ukrainiens se joindront à la Marche des Vivants à Auschwitz

2 500 personnes originaires de 25 pays participeront à l’événement le 28 avril dans l’ancien camp de la mort nazi, lors de la première commémoration depuis la pandémie de COVID

Des participants à la Marche des vivants au camp d'Auschwitz-Birkenau, en Pologne, en cette journée où lsraël célèbre Yom HaShoah, la commémoration annuelle de la Shoah, le 2 mai 2019. (Crédit : Yossi Zeliger/Flash90)
Des participants à la Marche des vivants au camp d'Auschwitz-Birkenau, en Pologne, en cette journée où lsraël célèbre Yom HaShoah, la commémoration annuelle de la Shoah, le 2 mai 2019. (Crédit : Yossi Zeliger/Flash90)

JTA — Des réfugiés ukrainiens devraient se joindre à la Marche des Vivants à Auschwitz.

Les réfugiés font partie des 2 500 personnes, originaires de 25 pays différents, à s’être inscrites à la Marche de l’ancien camp de la mort. Il s’agira de la toute première Marche depuis la suspension des commémorations en raison du COVID-19, a déclaré l’organisation dans un communiqué.

La Marche accueille des jeunes du monde entier en Pologne et en Israël pour y étudier l’histoire de la Shoah.

Toujours selon le communiqué, l’événement du 28 avril verra se dérouler la traditionnelle marche d’un peu plus de 3 km entre les camps d’Auschwitz et d’Auschwitz-Birkenau, près de Cracovie, en mémoire des victimes de la Shoah.

L’un des participants ukrainiens, Yefim Podlipsky, est un Juif réfugié de Vinnitsa. Il dirigeait une entreprise touristique avant de devoir fuir l’Ukraine, aux prises avec l’invasion russe depuis le 24 février dernier.

Lila Buzeniuk, une autre réfugiée ukrainienne qui prendra également part à l’événement de cette année, est elle aussi originaire de Vinnitsa.

« La guerre a divisé notre famille et nous a forcés à quitter notre maison, notre pays », a déclaré Buzeniuk, mère de trois enfants, dans le communiqué de la Marche des Vivants. « Mais nous avons survécu, nous sommes en vie. Nous avons trouvé refuge dans un pays frère », a-t-elle déclaré à propos de la Pologne. « Grâce à ces gens merveilleux, nous allons pouvoir vivre, nous souvenir : nous n’oublierons jamais. »

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...