Des robots informatiques iraniens se mêlent des élections israéliennes
Rechercher

Des robots informatiques iraniens se mêlent des élections israéliennes

D'après des informations, l'Iran opérerait une armée de robots informatiques sur les réseaux sociaux pour tenter d'influencer les prochaines élections législatives en Israël

Image illustrative d'un hacker, via Shutterstock.
Image illustrative d'un hacker, via Shutterstock.

D’après un article reprenant les découvertes d’une entreprise informatique américaine publié jeudi, l’Iran gérerait des centaines de faux comptes sur les réseaux sociaux dans le but d’ingérer dans les prochaines élections israéliennes.

Vocativ, fondée par l’entrepreneur israélien Mati Kochavi, fait ainsi savoir que les réseaux Facebook, Twitter et Telegram en Israël subissent une hausse de l’activité de robots informatiques commandés depuis la République islamique visant à recentrer les débats sur des sujets clivants, d’après les informations du site Ynet.

Parmi ces sujets, on retrouverait notamment les cas de harcèlement sexuel en Israël, des critiques du Premier ministre Benjamin Netanyahu, les inégalités sociales, les lois anti-démocratiques, la pauvreté, la violence contre les femmes.

Ces faux comptes, estimés au nombre d’environ 350, ont une portée potentielle de 500 000 Israéliens chaque mois, ajoute le site. Leur activité s’est considérablement intensifiée depuis l’annonce en novembre de la tenue de nouvelles élections législatives le 9 avril.

Benjamin Netanyahu avait signalé en début de semaine que l’État hébreu faisait face à des cyber-attaques « quotidiennes » venues d’Iran.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...