Israël en guerre - Jour 199

Rechercher

Des scientifiques israéliens décrivent les premiers étapes d’une supernova – une première

Des astronomes de l'Institut Weizmann observent l'explosion d'une étoile dans la galaxie voisine Messier 101 et pensent qu'elle a laissé derrière elle un nouveau trou noir

Une image mosaïque, l'une des plus grandes jamais prises par le télescope spatial Hubble de la NASA, de la nébuleuse du Crabe, un vestige en expansion de six années-lumière de l'explosion de la supernova d'une étoile. (Crédit : NASA, ESA, J. Hester et A. Loll (Arizona State University) - HubbleSite : gallery, release. Domaine public)
Une image mosaïque, l'une des plus grandes jamais prises par le télescope spatial Hubble de la NASA, de la nébuleuse du Crabe, un vestige en expansion de six années-lumière de l'explosion de la supernova d'une étoile. (Crédit : NASA, ESA, J. Hester et A. Loll (Arizona State University) - HubbleSite : gallery, release. Domaine public)

Reuters – Il y a environ 20 millions d’années, dans une galaxie pas si lointaine, une grosse étoile a explosé et a envoyé des éléments représentant les fondements de la vie à travers l’espace.

Il y a un an de cela, une équipe de scientifiques israéliens a eu la chance de voir la lumière qu’elle émettait pour atteindre la Terre et a recueilli pour la première fois des données sur les premiers stades d’une telle explosion, connue sous le nom de supernova.

Le tableau dressé offre un aperçu détaillé de l’origine d’éléments cruciaux qui nous entourent, notamment le calcium de nos dents et le fer de notre sang.

« Nous voyons en fait le four cosmique dans lequel les éléments lourds se forment, pendant qu’ils se forment. Nous l’observons au moment même où il se produit. C’est là une occasion vraiment unique », a déclaré Avishay Gal-Yam, astrophysicien à l’Institut Weizmann des sciences.

Les résultats, publiés mercredi dans la revue Nature, indiquent également que l’étoile géante, située dans une galaxie voisine appelée Messier 101, a probablement laissé derrière elle un trou noir après son explosion.

Un astronome amateur qui observait cette galaxie a signalé aux chercheurs qu’il se passait quelque chose. Ils ont rapidement braqué leurs télescopes sur l’étoile et ont entrepris de documenter les premiers stades de l’explosion.

L’équipe, dont fait partie Erez Zimmerman, doctorant et auteur principal de l’étude, a contacté la NASA, qui a modifié son programme et braqué le télescope spatial Hubble sur la supernova. Cela a permis d’observer les premiers stades de la lumière ultraviolette de l’explosion, qui est bloquée par l’atmosphère et n’est pas captée sur Terre.

Outre le suivi d’éléments tels que le carbone, l’azote et l’oxygène projetés dans l’espace, les données ultraviolettes ont révélé un écart entre la masse initiale de l’étoile et la masse qu’elle a éjectée dans l’espace au cours de l’explosion.

« Nous soupçonnons l’explosion d’avoir laissé un trou noir, un trou noir nouvellement formé qui n’existait pas auparavant. C’est ce qui reste de l’explosion. Une petite partie de la masse de l’étoile s’est effondrée au centre et a créé un nouveau trou noir », a expliqué Gal-Yam.

De gauche à droite : Ido Irani, Erez Zimmerman et le professeur Avishay Gal-Yam de l’Institut Weizmann (Crédit : Autorisation)

Les trous noirs sont des objets extraordinairement denses dont la gravité est si forte que même la lumière ne peut s’en échapper.

Le fait d’avoir créé une sorte d’empreinte digitale de la supernova du début à la fin pourrait aider les scientifiques à identifier les supernovas imminentes dans d’autres régions.

« Nous serons peut-être en mesure, dans les prochaines années, de prédire, l’explosion, non pas de toutes les étoiles, mais de certaines d’entre elles », a ajouté Gal-Yam. « Ce serait fantastique, et nous saurions alors que nous devons être présents et préparés. »

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.