Rechercher

Des soldats égyptiens ont-ils exécuté des hommes désarmés dans le Sinaï ?

Dans une vidéo diffusée par une chaîne d’opposition égyptienne, des hommes en uniforme interrogent des suspects puis les abattent à bout portant

Un soldat égyptien dans le nord du Sinaï, le 30 janvier 2015. Illustration. (Crédit : Mohamed el-Shahed/AFP)
Un soldat égyptien dans le nord du Sinaï, le 30 janvier 2015. Illustration. (Crédit : Mohamed el-Shahed/AFP)

Une vidéo diffusée la semaine dernière montre ce qui semble être des soldats égyptiens tirant à bout portant sur des détenus désarmés.

Dans la vidéo, publiée par la chaîne de l’opposition égyptienne Mokameleen TV, des soldats en uniforme sont vus traîner deux détenus hors de véhicules militaires, les interroger brièvement, puis leur tirer dessus.

Plusieurs autres corps peuvent être vus dans la zone où les deux hommes étaient à terre. L’un des soldats dit à l’autre « ne tire juste pas dans la tête. »

Selon le site internet Middle East Eye, des soldats ont pu placer des armes près des corps après les tirs et pris des photographies pour donner l’impression que les hommes étaient armés quand ils ont été tués.

Une association égyptienne pro-gouvernementale a affirmé que la vidéo était un faux conçu pour ternir l’image de l’armée.

Middle East Eye a souligné qu’il ne pouvait pas vérifier la véracité du film auprès d’une source indépendante.

Extrait d'une vidéo qui montrerait des soldats égyptiens mener un homme désarmé, qui a les yeux bandés, avant de l'abattre à bout portant. La vidéo a été diffusée par une chaîne d'opposition égyptienne sur YouTube le 20 avril 2017. (Crédit : capture d'écran YouTube)
Extrait d’une vidéo qui montrerait des soldats égyptiens mener un homme désarmé, qui a les yeux bandés, avant de l’abattre à bout portant. La vidéo a été diffusée par une chaîne d’opposition égyptienne sur YouTube le 20 avril 2017. (Crédit : capture d’écran YouTube)

« Ces exécutions apparemment extrajudiciaires révèlent l’impunité totale des forces de sécurité égyptiennes dans la péninsule du Sinaï avec les politiques de contre-terrorisme du président Abdel Fattah al-Sissi », a déclaré Joe Stork, le directeur adjoint Moyen Orient et Afrique du Nord de Human Rights Watch (HRW).

« Les procureurs doivent mener une enquête complète et transparente pour aller au fond de ce qui semble être de graves abus. »

Sarah Leah Whitson, directrice exécutive de HRW pour le Moyen Orient et l’Afrique du Nord, a déclaré au New York Times que l’association enquêtait sur la vidéo.

« Nous n’avons pas encore vérifié la vidéo, nous travaillons là-dessus, a-t-elle déclaré. Mais cela concorde étroitement avec nos conclusions sur d’autres exécutions sommaires dans le Sinaï et au Caire. »

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...