Israël en guerre - Jour 260

Rechercher

Des stèles juives et catholiques endommagées dans un cimetière de Rome

La communauté dit qu'il est prématuré de tenter de déterminer si l'antisémitisme a joué un rôle

Une colonnade avec des monuments funéraires au  Campo Verano, à Rome. (Crédit : CC BY 2.0 Patrick Denker/Wikipedia)
Une colonnade avec des monuments funéraires au Campo Verano, à Rome. (Crédit : CC BY 2.0 Patrick Denker/Wikipedia)

ROME — Des individus non-identifiés ont endommagé des douzaines de pierres tombales et des plaques commémoratives dans les sections juives et catholiques de l’un des principaux cimetières de Rome.

Selon les médias italiens, les dégâts ont été découverts vendredi dans la matinée durant une inspection menée avant l’ouverture du cimetière de Verano.

Les coupables ont cassé ou renversé des croix ainsi que des étoiles de David et ont endommagé des stèles, des tombes, des vases et des plaques commémoratives. Des articles parus dans les journaux indiquent que les caméras de surveillance ont filmé ce qui semblait être plusieurs jeunes pénétrant dans le cimetière pendant la nuit, et courant à travers le site en cassant des tombes.

Dans un communiqué, la communauté juive de Rome a indiqué qu’il était prématuré de déterminer si l’antisémitisme avait joué un rôle dans cet incident.

« Nous attendons les développements de l’enquête menée par les forces de l’ordre pour vérifier les causes et les responsabilités de cet acte », a-t-elle fait savoir.

Ailleurs en Europe, la fenêtre d’une synagogue a été brisée mercredi dans le nord de Londres. Un groupe de jeunes a été aperçu fuyant les lieux, selon un article publié par l’observatoire Campaign Against Antisemitism.

De plus, un monument commémorant l’Holocauste à Chernivtsi, dans le sud-ouest de l’Ukraine, a été tagué à l’aide de slogans néo-nazis. Cet incident a eu lieu la nuit de jeudi. Le monument avait été érigé l’an dernier.

Sur un mur adjacent, les coupables, qui n’ont pas été identifiés, ont peint des croix gammées, le salut néo-nazi « Sieg » et les chiffres 14/88, code des slogans avancés par les suprématistes blancs.

La semaine dernière, plusieurs stèles avaient été profanées dans le cimetière juif de Cherkasy dans le centre de l’Ukraine. Des voyous avaient peint des croix gammées sur dix pierres tombales au moins.

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.
image
Inscrivez-vous gratuitement
et continuez votre lecture
L'inscription vous permet également de commenter les articles et nous aide à améliorer votre expérience. Cela ne prend que quelques secondes.
Déjà inscrit ? Entrez votre email pour vous connecter.
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
SE CONNECTER AVEC
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation. Une fois inscrit, vous recevrez gratuitement notre Une du Jour.
Register to continue
SE CONNECTER AVEC
Log in to continue
Connectez-vous ou inscrivez-vous
SE CONNECTER AVEC
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un e-mail à .
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.