Israël en guerre - Jour 263

Rechercher

Des ultra-nationalistes continuent de bloquer des camions d’aide humanitaire à Gaza

Les poids-lourds ont été arrêtés dimanche soir à Jérusalem, à l'échangeur de Latrun et en Cisjordanie, un effort visant à stopper l'entrée de l'aide humanitaire tant qu'il restera des otages dans la bande

Jeremy Sharon est le correspondant du Times of Israel chargé des affaires juridiques et des implantations.

Des personnes portant des drapeaux israéliens devant des camions transportant de l'aide humanitaire, tentant de les empêcher d'entrer dans la bande de Gaza à partir du poste-frontière de Kerem Shalom, le 9 mai 2024. (Crédit : Leo Correa/AP)
Des personnes portant des drapeaux israéliens devant des camions transportant de l'aide humanitaire, tentant de les empêcher d'entrer dans la bande de Gaza à partir du poste-frontière de Kerem Shalom, le 9 mai 2024. (Crédit : Leo Correa/AP)

Des groupes de jeunes extrémistes ont arrêté des camions à plusieurs endroits de tout le pays, dans la soirée de dimanche, dans ce qui a semblé être la continuation d’une campagne coordonnée et souvent violente dont l’objectif est d’empêcher le transfert des aides humanitaires en direction de la population de Gaza, et ce tant que des otages se trouveront encore entre les mains du Hamas.

Les poids-lourds – qui n’étaient pas tous à destination de Gaza, selon la police – ont été ainsi stoppés par des jeunes sur la Route 1, au nord de Jérusalem, à l’échangeur de Latrun et à plusieurs endroits de la Cisjordanie. Les activistes ont demandé à plusieurs reprises à voir les papiers des cargaisons transportées par les camions pour déterminer s’il s’agissait de l’assistance en partance pour Gaza.

Les activistes d’extrême-droite se sont tournés vers Twitter et vers WhatsApp pour attirer l’attention sur les parcours de transit des camions et pour coordonner les efforts visant à bloquer leur passage.

Les militants ultra-nationalistes et les partisans du mouvement pro-implantation bloquent les camions d’aide en provenance de Jordanie, qui traversent la Cisjordanie pour aller jusqu’à Gaza, depuis la mi-avril – tandis que le ministre de la Sécurité nationale Itamar Ben Gvir, qui est responsable de la police, a été accusé de ne pas avoir voulu faire de la protection des camions une priorité pour les forces de l’ordre, sommant ces dernières de faire preuve d’indulgence à l’égard de ceux qui s’en prennent aux poids-lourds.

Sur des vidéos qui ont été diffusées par le quotidien Haaretz, des extrémistes appartenant à la mouvance sioniste religieuse des « Jeunes des collines » stoppent plusieurs camions sur la Route 1, à l’Est de Jérusalem. Ils examinent les documents qui leur sont présentés et ils inspectent même parfois la cargaison des poids-lourds.

Sur des images filmées dans le secteur de Jérusalem, des voitures de patrouille de la police arrivent sur le site où les camions sont à l’arrêt. La séquence montre les policiers détournant largement le regard face aux jeunes.

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.
image
Inscrivez-vous gratuitement
et continuez votre lecture
L'inscription vous permet également de commenter les articles et nous aide à améliorer votre expérience. Cela ne prend que quelques secondes.
Déjà inscrit ? Entrez votre email pour vous connecter.
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
SE CONNECTER AVEC
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation. Une fois inscrit, vous recevrez gratuitement notre Une du Jour.
Register to continue
SE CONNECTER AVEC
Log in to continue
Connectez-vous ou inscrivez-vous
SE CONNECTER AVEC
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un e-mail à .
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.