Rechercher

Deux incendies de forêt déclenchés samedi pourraient avoir été intentionnels

Plus de 200 incendies ont été éteints par les pompiers samedi. Une journée marquée par un temps chaud, sec et poussiéreux. Un incendie dans la ville de Gita a endommagé 6 maisons

Une maison endommagée par un incendie dans le village septentrional de Gita, le 13 novembre 2021 (Services israéliens de secours et d'incendie)
Une maison endommagée par un incendie dans le village septentrional de Gita, le 13 novembre 2021 (Services israéliens de secours et d'incendie)

Ce sont les premiers résultats d’une enquête menée par les pompiers. Selon eux, au moins deux incendies de forêt survenus samedi ont été déclenchés intentionnellement.

Les incendies en question ont éclaté près de Gita dans le nord d’Israël et près de Zeitan dans le centre, à côté de l’aéroport international Ben Gurion. Par précaution, certains résidents des deux communautés ont été temporairement évacués pendant la journée, et six maisons de Gita ont été endommagées par les flammes.

Aucun blessé n’a pour le moment été rapporté.

Samedi, Israël a connu une vague d’incendies de forêt dans tout le pays, conséquences d’un temps chaud, sec et poussiéreux.

Selon le porte-parole des services d’incendie et de secours israéliens, plus de 200 incendies ont été dénombrés, des centaines de familles ont été priées de quitter temporairement leurs domiciles.

« Dans certaines zones, des preuves d’incendies criminels ont été trouvées », a déclaré le responsable dans un communiqué. Aucun autre détail n’a été fourni par les services de secours et d’incendie.

Une maison endommagée par un incendie dans le village septentrional de Gita, le 13 novembre 2021 (Services israéliens de secours et d’incendie)

Selon un décompte officiel, samedi, entre midi et 16h, 212 incendies ont éclaté en plein champ.

Le plus grand des incendies a été maîtrisé et ne présentait plus de danger samedi soir.

Les avions de lutte incendie ont effectué une centaine de sorties et déversé 34 500 litres de liquides pour éteindre les incendies.

Les pompiers travaillent à éteindre un incendie près de Kafr Yasif, le 13 novembre 2021 (Services israéliens de secours et d’incendie)

De forts vents d’est ont non seulement attisé les flammes, mais ont également abattu un arbre dans un parc du village central de Burgeta, blessant modérément une jeune fille de 14 ans.

Les incendies sont survenus alors que de nombreux parcs nationaux ont été fermés aux randonneurs au cours du week-end en raison des craintes de grands incendies de forêt.

Vendredi, l’Autorité de la nature et des parcs a annoncé que tous les sentiers de randonnée de la région de la forêt de Carmel (à l’exception de la réserve de la rivière Me’arot) étaient interdits, ainsi que tous les sentiers des montagnes de Judée et de la région de Shfela. La réserve Amud Stream en Galilée a également été fermée et toute randonnée sur les sentiers le long de la côte a été interdite entre Hadera au nord et Zikim au sud.

Samedi, des responsables ont déclaré que la réserve naturelle de Tel Dan serait également fermée. Un certain nombre de plages de la mer de Galilée ont été fermées en raison des vents violents.

Les pompiers s’affairent à éteindre un incendie près de Hadera, le 13 novembre 2021. (Services israéliens de secours et d’incendie)

Les fermetures – effectives jusqu’à dimanche – sont intervenues alors que le pays était confronté à un temps anormalement chaud samedi, atteignant des sommets de 31 °C dans la région de la mer Morte, 27 °C à Haïfa et 30°C à Tel-Aviv.

Une tempête de sable dense a recouvert certaines parties du pays samedi après-midi, réduisant la visibilité.

Une interdiction de feu à l’échelle nationale, instituée plus tôt cette semaine, reste en vigueur jusqu’au 30 novembre.

Israël continue de connaître des températures supérieures à la moyenne et ne bénéficient que de peu de précipitations.

Les pompiers travaillent à éteindre un incendie près de Yarka, le 13 novembre 2021 (Services israéliens de secours et d’incendie)

Certains des incendies les plus dévastateurs d’Israël se sont produits en novembre et décembre. Exemple est donné avec l’incendie survenu au mont Carmel en décembre 2010 qui a fait 44 morts et avec la flambée d’incendies survenue à l’échelle nationale fin novembre 2016, qui a laissé des milliers de sans-abri.

Israël se remet encore d’un incendie de forêt survenu en août près de Jérusalem, qui a consumé 2 500 hectares de forêt, devenant ainsi le plus grand incendie jamais enregistré dans le pays.

À l’époque, Israël croulait sous une énième vague de chaleur avec une faible humidité, offrant des conditions idéales pour la propagation des flammes.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...