Deux jeunes garçons morts dans l’incendie d’un appartement à Netanya
Rechercher

Deux jeunes garçons morts dans l’incendie d’un appartement à Netanya

Les tentatives de réanimation ont échoué après qu'ils ont été extraits, inconscients, de l'habitation en feu. Il y a six autres blessés

Les équipes d'urgence arrivent sur les lieux de l'incendie d'une résidence d'appartements à Netanya, le 22 novembre 2019 (Crédit : Magen David Adom)
Les équipes d'urgence arrivent sur les lieux de l'incendie d'une résidence d'appartements à Netanya, le 22 novembre 2019 (Crédit : Magen David Adom)

Deux jeunes garçons sont morts, vendredi, dans l’incendie de leur habitation dans la ville de Netanya, au sud du pays, ont fait savoir les médecins et les personnels de secours. Le sinistre a fait encore six autres blessés, ont-ils ajouté.

Les deux garçons, qui seraient âgés de trois et cinq ans, ont été extraits du logement inconscients, souffrant de brûlures et d’inhalations de fumées toxiques. Les équipes de secours ont tenté de les réanimer sur les lieux du drame et ils ont ensuite été évacués au centre médical Laniado de la ville.

Les médecins ont été obligés de déclarer leur mort.

Six autres personnes ont été, pour leur part, légèrement blessées dans cet incendie ayant débuté au rez-de-chaussée d’un immeuble à deux étages. Il s’agit notamment d’un homme et d’une femme, tous les deux quadragénaires, et de quatre enfants âgés entre 2 et 6 ans, ont noté les services d’urgence du Magen David Adom.

Les pompiers sont arrivés sur les lieux, trouvant l’appartement plongé dans des nuages épais de fumée. Ils sont entrés dans l’habitation et ils y ont trouvé les deux enfants qui avaient perdu connaissance. Ils sont parvenus à les faire sortir.

Les sapeurs-pompiers ont indiqué à la Treizième chaîne que la pièce où se trouvaient les deux enfants semblait avoir été illégalement ajoutée à l’habitation, sans ouverture ni sortie de secours.

Les autres victimes se trouvaient déjà en dehors du bâtiment au moment de l’arrivée des urgences.

L’origine du sinistre reste indéterminée.

Au début de la semaine, neuf personnes dont quatre enfants avaient été blessées dans un autre incendie d’appartement qui s’était déclenché dans la même ville côtière.

Lundi, des vents inhabituellement forts et secs avaient attisé des incendies dans tout le pays.

Un feu dévaste un hangar à foin et menace des étables dans le village israélien de Yesodot, le 18 novembre 2019 (Crédit : services des incendies et des secours)

Une section de la Route 6 – qui relie le nord au sud de l’Etat juif et qui est très fréquentée – avait été fermée pendant environ trois heures en raison d’un incendie qui s’était propagé aux deux côtés de l’autoroute dans le secteur de Harish, un district du nord de Haïfa. Cette fermeture avait entraîné de longs embouteillages jusqu’à ce que les pompiers, avec l’aide de Canadairs, prennent le contrôle du sinistre et que la route soit rouverte.

L’Autoroute 67, dans le nord du pays, avait été également fermée pendant plus d’une heure en raison d’un sinistre des deux côtés de la voie.

Un feu qui s’était déclaré dans la zone industrielle Barkan, dans le nord de la Cisjordanie, a entraîné l’évacuation du site et la fermeture des routes à proximité.

Un autre feu qui s’était déclenché dans le village de Yesodot, à l’est d’Ashdod, avait menacé d’atteindre des étables. Il aurait commencé dans une grange à foin.

Deux Canadairs avaient été appelés en renfort à Yesodot.

Un autre foyer apparu dans une zone industrielle située à proximité de la ville bédouine de Rahat, dans le sud du pays, avait menacé une usine de fabrication de bonbons.

Et à Kiryat Haim, au nord de Haïfa, un feu avait entraîné l’évacuation d’une résidence d’appartements.

Il n’y aurait pas eu de blessés dans cette série de sinistres.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...