Deux Jordaniens sont morts à Eilat, écrasés par un arbre déraciné par le vent
Rechercher

Deux Jordaniens sont morts à Eilat, écrasés par un arbre déraciné par le vent

La tempête a également provoqué un glissement de terrain dans la ville centrale de Givatayim ; la mer de Galilée est montée de 4,5 centimètres

A Eilat, un arbre a été déraciné par de forts vents, le 30 mars 2019. (Magen David Adom)
A Eilat, un arbre a été déraciné par de forts vents, le 30 mars 2019. (Magen David Adom)

Deux jeunes hommes ont été tués samedi dans la ville d’Eilat, dans le sud du pays, écrasés par un palmier déraciné par de forts vents, à la suite des fortes pluies et du mauvais temps qui ont frappé Israël durant le week-end.

Les deux hommes, des travailleurs jordaniens d’une vingtaine d’années, ont été déclarés morts sur place, près d’un hôtel de la côte bordant la mer Rouge.

Le ministère des Affaires étrangères a déclaré qu’il était en contact avec l’ambassade de Jordanie à ce sujet.

Deux autres ressortissants jordaniens ont été légèrement blessés par les branches de l’arbre tombé et ont été emmenés à l’hôpital Yoseftal de la ville, tandis que plusieurs autres personnes présentes sur place ont été soignées après avoir souffert de crises d’anxiété.

« Il s’agit d’un incident douloureux », ont déclaré Nir Yeffet et Moshiko Oren, secouristes du Magen David Adom (MDA), selon un communiqué de MDA.

« Les vents ici sont très forts. Quand nous sommes arrivés, nous avons vu un tronc d’arbre de plusieurs mètres de long sur l’herbe, à côté de deux hommes qui avaient été gravement blessés lorsque l’arbre s’est déraciné et est tombé sur eux. Ils présentaient de très graves blessures sur tout le corps. Nous les avons examinés, mais ils ne présentaient aucun signe vitaux et nous avons dû prononcer leur mort. »

D’autres incidents ont été signalés à Eilat à la suite de la tempête, notamment la chute d’un lampadaire et la noyade d’un homme en mer. Il a été transporté à l’hôpital dans un état grave.

Ailleurs, un glissement de terrain a été causé dimanche matin par de fortes pluies dans la ville centrale de Givatayim, qui ont contraint les autorités à fermer la route au trafic. Le mauvais temps doit se poursuivre dimanche et lundi et se terminer mardi matin.

Les pluies dans le nord du pays ont fait monter le niveau de la mer de Galilée de 4,5 centimètres depuis vendredi.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...