Deux nouveaux Justes parmi les Nations distingués dans le Tarn-et-Garonne
Rechercher

Deux nouveaux Justes parmi les Nations distingués dans le Tarn-et-Garonne

Durant la Seconde Guerre mondiale, Jeanne et Jean-Marie Arquié, directeur d’école primaire, ont protégé et caché des enfants juifs dont les parents ont été déportés à Auschwitz

La commune de Beaumont-de-Lomagne, dans le Tarn-et-Garonne (région Occitanie). (Crédit : Didier Descouens / Wikimédia / CC BY-SA 4.0)
La commune de Beaumont-de-Lomagne, dans le Tarn-et-Garonne (région Occitanie). (Crédit : Didier Descouens / Wikimédia / CC BY-SA 4.0)

Mercredi dernier, lors d’une cérémonie dans la commune de Beaumont-de-Lomagne, dans le Tarn-et-Garonne (région Occitanie), Jeanne et Jean-Marie Arquié, directeur d’école primaire, ont été décorés et élevés au titre de Justes parmi les Nations.

Durant la Seconde Guerre mondiale, le couple a protégé et caché des enfants juifs dont les parents ont été déportés à Auschwitz.

Une plaque commémorative qui leur est dédiée a ainsi été dévoilée, en présence notamment des petits-enfants du couple, de Sylvia Pinel, députée ; de Céline Platel, sous-préfet de Tarn-et-Garonne ; d’Anita Mazor, représentant l’ambassade d’Israël ; de Jean-Luc Deprince, maire et conseiller départemental.

Il y a quelques jours, cinq autres Justes ont été reconnus en Aveyron.

Le titre de Juste parmi les Nations est la plus haute distinction civile de l’État d’Israël. Il est décerné par le mémorial de Yad Vashem à Jérusalem à ceux qui, par leurs actions et malgré le danger, ont permis de sauver la vie de Juifs durant la Seconde Guerre mondiale.

Au 1er janvier 2018, 27 362 personnes à travers le monde s’étaient vus décerner le titre de « Juste », dont 4 099 en France.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...