Deux suspects masqués entrent dans une implantation avant de prendre la fuite
Rechercher

Deux suspects masqués entrent dans une implantation avant de prendre la fuite

Un résident a déclaré que les Palestiniens avaient ouvert la clôture de sécurité avec l'intention de commettre un attentat. L'armée confirme l'incident sans détailler son mobile

Deux suspects entrés dans l'implantation de Migdalim après avoir ouvert une brèche dans la clôture de sécurité (Capture d'écran)
Deux suspects entrés dans l'implantation de Migdalim après avoir ouvert une brèche dans la clôture de sécurité (Capture d'écran)

Deux suspects masqués ont pénétré dans une implantation du nord de la Cisjordanie dans la nuit de vendredi, a affirmé un habitant de la ville au Times of Israel, avant de rencontrer une patrouille de l’armée et de prendre la fuite.

Une alarme s’est déclenchée à Migdalim aux environs d’une heure trente du matin. Les résidents ont reçu l’ordre de rester dans leurs habitations et de verrouiller leurs portes, a noté le résident, qui appartient à une équipe de sécurité.

Des images de surveillance obtenues par le Times of Israel montrent deux suspects à l’intérieur de l’implantation de Migdalim après avoir ouvert une brèche dans la clôture qui entoure l’implantation.

Selon le résident, les deux hommes auraient été des Palestiniens, entrés avec l’intention de commettre un attentat. L’incident a été confirmé par l’armée, qui a ajouté que les deux suspects avaient pris la fuite lorsque les soldats les avaient éclairés à la lumière. Elle n’a pas commenté les éventuels mobiles de cette intrusion.

Vendredi, des habitants israéliens d’implantations et des Palestiniens se sont affrontés dans le nord de la Cisjordanie, un groupe de défense des droits affirmant que les Israéliens avaient endommagé des bâtiments et incendié des champs dans un village palestinien. Pour leur part, les résidents de Yitzhar impliqués dans l’altercation ont noté qu’elle avait commencé lorsque les résidents du village d’Urif avaient mis le feu à plusieurs champs agricoles.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...