Drapeau palestinien : Fabius assistera à la cérémonie mercredi
Rechercher

Drapeau palestinien : Fabius assistera à la cérémonie mercredi

Les Palestiniens ont invité des centaines de dirigeants à assister à la cérémonie en présence du président de l'AP Mahmoud Abbas

Rencontre entre le dirigeant palestinien Mahmoud Abbas et le ministre français des Affaires étrangères Laurent Fabius au Caire le 18 juillet 2014. (Crédit : AFP / PPO / Thaer Ghanem)
Rencontre entre le dirigeant palestinien Mahmoud Abbas et le ministre français des Affaires étrangères Laurent Fabius au Caire le 18 juillet 2014. (Crédit : AFP / PPO / Thaer Ghanem)

Le ministre français des Affaires étrangères Laurent Fabius a annoncé samedi qu’il assistera le 30 septembre au lever des couleurs palestiniennes à l’ONU.

La Palestine, Etat observateur à l’ONU, a obtenu il y a deux semaines le droit de faire flotter son drapeau rouge, noir, blanc et vert au fronton du siège des Nations unies à New York.

Les Palestiniens ont invité des centaines de dirigeants à assister à cette cérémonie en présence du président de l’Autorité palestinienne Mahmoud Abbas.

« En signe de notre soutien constant à la solution des deux Etats, j’assisterai mercredi à la cérémonie de hissage du drapeau de la Palestine », a déclaré à la presse Fabius.

Il a rappelé que la France avait voté en faveur de la résolution de l’Assemblée générale qui a autorisé cette initiative. Celle-ci est vue par les Palestiniens comme une nouvelle étape vers la reconnaissance internationale de leur Etat.

Huit pays, dont les Etats-Unis, Israël, le Canada et l’Australie, avaient voté contre la résolution, dénonçant une mesure symbolique incapable de faire avancer la paix. Plusieurs pays européens dont le Royaume-Uni et l’Allemagne s’étaient abstenus.

La France va continuer ses efforts pour « une relance crédible des négociations de paix » entre Palestiniens et Israéliens, c’est-à-dire soutenue par un Quartette élargi et avec des paramètres et un calendrier, a affirmé M. Fabius.

« Nous ne pouvons pas nous permettre de laisser la solution à deux Etats (c’est-à-dire un Etat palestinien et Israël co-existant pacifiquement) se déliter sous nos yeux », a-t-il ajouté. « Il ne faut pas prendre le risque que Daesh (le groupe Etat islamique) se saisisse de la cause palestinienne ».

« Nous insistons sur le fait qu’il n’est pas possible que le gouvernement israélien continue sa politique de colonisation », a encore réaffirmé le ministre français.

Le 30 septembre, le secrétaire général de l’ONU Ban Ki-moon organisera à New York une réunion du Quartette pour le Proche-Orient.

L’Egypte, la Jordanie et l’Arabie saoudite ont été invités à cette réunion, en marge de l’Assemblée générale des Nations unies.

Le Quartette pour le Proche-Orient est composé des Etats-Unis, de la Russie, de l’Union européenne (UE) et de l’ONU. Il a été fondé en 2002 afin de jouer, sans grand succès jusqu’ici, le rôle de médiateur dans le processus de paix israélo-palestinien.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...