Émirats : « La coopération » et le « dialogue » au cœur du voyage marathon de Lapid
Rechercher

Émirats : « La coopération » et le « dialogue » au cœur du voyage marathon de Lapid

Lapid se trouve aux EAU pour la toute première visite officielle d'un ministre israélien dans cet État ; après l'ambassade, il a inauguré le consulat de Dubaï

Lazar Berman est le correspondant diplomatique du Times of Israël

Les journaux du matin aux EAU avec la photo de Yair Lapid en visite, le 30 juin 2021. (Crédit : ministère des Affaires étrangères)
Les journaux du matin aux EAU avec la photo de Yair Lapid en visite, le 30 juin 2021. (Crédit : ministère des Affaires étrangères)

DUBAI — Le ministre des Affaires étrangères Yair Lapid a officiellement inauguré mercredi le consulat israélien à Dubaï, qu’il a qualifié de « cœur de notre dialogue et de notre coopération ».

« Ce que nous ouvrons, aujourd’hui, ce n’est pas seulement un consulat mais c’est aussi le cœur de notre coopération », a-t-il déclaré. « Ce lieu est le symbole de notre capacité à penser ensemble, à développer ensemble, à changer le monde ensemble. »

Lapid a souligné que la paix entre les Émirats arabes unis et Israël « ne se concluait pas entre les gouvernements et les dirigeants mais bien entre les peuples et les nations ».

« Il ne s’agit pas de ma paix ou de celle de mes amis présents aujourd’hui que nous contemplons ici, mais c’est celle de nos enfants », a-t-il poursuivi.

Omar Sultan Al Olama, le ministre émirati de l’intelligence artificielle, a déclaré que les liens entre les deux pays « allaient favoriser une région plus stable et plus sûre ».

« Les Émirats arabes unis et Israël sont en train de mettre en place un nouveau paradigme de coopération dans la région toute entière », a-t-il ajouté en soulignant les efforts conjoints livrés contre la COVID-19 et dans le secteur de l’innovation technologique. Des liens qui sont appelés à « croître », a continué Olama.

L’ambassadeur émirati au sein de l’État juif Mohammad al Khaja, l’envoyé israélien aux EAU Eitan Naeh et le responsable local du mouvement Habad, le rabbin Levi Duchman, ont assisté à cette cérémonie.

Lapid avait inauguré lundi l’ambassade israélienne à Abu Dhabi, saluant un « moment historique ».

Dans le cadre de cette visite menée au pas de course, Yair Lapid a également rencontré dans la matinée la ministre d’État émiratie à la coopération internationale Reem Al Hashimi, qui est directrice-générale de l’exposition universelle organisée à Dubaï, la Dubai Expo 2020.

Le ministre des Affaires étrangères Yair Lapid, à gauche, rencontre la ministre d’État de la coopération internationale et directrice-générale de la Dubaï Expo, Reem Al Hashimi, le 29 juin 2021. (Crédit : Shlomi Amsalem/GPO)

Ils se sont rendus ensemble au pavillon qui représentera Israël lors de l’exposition.

L’ouverture de l’événement, qui était prévue au mois d’octobre 2020, a été reportée d’un an pour cause de pandémie.

L’accueil de cette exposition universelle qui ouvrira donc au mois d’octobre 2021 – et qui marque un tournant historique pour Dubaï – devrait permettre, espèrent les EAU, au pays du Golfe de mieux asseoir son influence mondiale et de relancer son économie. Le royaume a injecté pour ce faire la somme de 8,2 milliards de dollars dans un bâtiment clinquant qui accueillera les exposants internationaux.

Le ministre des Affaires étrangères, Yair Lapid, à droite, et le directeur-général du ministère, Alon Ushpiz, au centre, écoutent Elazar Cohen, le commissaire du pavillon israélien à la Dubai Expo 2020, le 29 juin 2021. (Crédit : Shlomi Amsalem/GPO)

Lapid se trouve aux Émirats arabes unis pour la toute première visite officielle d’un ministre israélien dans cet État du Golfe.

La visite est clairement importante également pour les Émiratis. Ainsi, les plus importants journaux anglophones et arabophones du pays ont placé une photo du ministre des Affaires étrangères en Une – ce qui indique les priorités gouvernementales.

Le prince héritier d’Abu Dhabi, Mohamed ben Zayed, est personnellement intervenu pour s’assurer que la délégation aurait droit à des repas casher à l’hôtel plutôt qu’aux repas casher préemballés qui avaient été commandés.

Et, lors de chaque cérémonie, les hôtes émiratis ont souligné leur certitude que les liens entre les deux pays se développeraient de manière spectaculaire, et que le changement de gouvernement au sein de l’État juif et le conflit récent survenu à Gaza n’auraient aucun impact sur ce développement des liens.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...