Attaque à l’explosif contre un gazoduc dans le Sinaï revendiquée par l’EI
Rechercher

Attaque à l’explosif contre un gazoduc dans le Sinaï revendiquée par l’EI

"Les combattants du califat ont visé l'un des gazoducs reliant les Juifs à l'Etat égyptien impie dimanche dans le village de Taloul, à l'est de Bir el-Abed", a indiqué l'EI

Vue de la plate-forme d'extraction du champ gazier israélien Leviathan près de la ville de Césarée, le 31 janvier 2019. (Marc Israel Sellem/POOL)
Vue de la plate-forme d'extraction du champ gazier israélien Leviathan près de la ville de Césarée, le 31 janvier 2019. (Marc Israel Sellem/POOL)

L’organisation Etat islamique (EI) a revendiqué lundi une attaque contre un gazoduc dans la péninsule du Sinaï, dans le nord-est de l’Egypte, une opération terroriste qui n’a pas fait de blessés selon des sources sécuritaires.

« Les combattants du califat ont visé l’un des gazoducs reliant les Juifs (Israël, NDLR) à l’Etat égyptien impie dimanche dans le village de Taloul, à l’est de Bir el-Abed », a indiqué le groupe terroriste sur l’application Telegram.

Les assaillants à bord d’un véhicule tout-terrain ont placé des explosifs à environ 80 km à l’ouest d’Al Arish, la capitale provinciale du Sinaï, dans le nord-est de l’Egypte, provoquant une forte déflagration, selon les mêmes sources.

Selon des médias, ce gazoduc pourrait avoir été visé en raison d’un projet récemment inauguré de pompage de gaz naturel du champ offshore israélien Leviathan vers l’Egypte pour sa liquéfaction.

En janvier, l’Egypte a commencé à recevoir du gaz naturel d’Israël pour le liquéfier et le réexporter vers l’Europe, dans le cadre d’un accord historique évalué à 13,3 milliards d’euros entre les deux pays.

Par le passé, l’Egypte a exporté du gaz vers Israël. Des tronçons de gazoduc acheminant l’or bleu ont été attaqués à de multiples reprises dans le Sinaï en 2011 et 2012.

L’Egype lutte depuis des années contre une insurrection dans le nord du Sinaï. Celle-ci s’est intensifiée après l’éviction par l’armée, en 2013, du président islamiste Mohamed Morsi à la suite d’importantes manifestations.

En février 2018, l’armée et la police ont lancé une opération nationale contre des militants concentrés dans le nord du Sinaï.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...