L’EI revendique l’attentat contre la police au Caire
Rechercher

L’EI revendique l’attentat contre la police au Caire

L'attaque a été perpétrée dans un quartier du nord de la capitale contre un commissariat de la Sécurité d'Etat

Vue du Caire et du Pont du 6 Octobre, prise de la Tour du Caire, 2006 (Crédit : CC BY Omar Kamel/Wikimedia Commons)
Vue du Caire et du Pont du 6 Octobre, prise de la Tour du Caire, 2006 (Crédit : CC BY Omar Kamel/Wikimedia Commons)

Vingt-neuf personnes, dont six policiers, ont été légèrement blessées au Caire jeudi par l’explosion d’une voiture piégée visant un bâtiment de la police, un attentat revendiqué par le groupe Etat islamique (EI) qui multiplie les attaques contre les forces de l’ordre en Egypte.

En plein milieu de la nuit, dans un quartier populaire du nord de la capitale, un homme a abandonné précipitamment sa voiture devant un immeuble de la Sécurité d’Etat, un service de la police chargé notamment des enquêtes sur les crimes visant les biens publics, avant de s’enfuir sur une moto pilotée par un complice, a expliqué le ministère de l’Intérieur.

La voiture a explosé immédiatement après, détruisant partiellement le mur d’enceinte du bâtiment et blessant légèrement six policiers et 23 civils, selon le ministère de la Santé.

Le mur qui ceint le bâtiment de quatre étages s’est effondré en grande partie et les fenêtres de l’immeuble ont volé en éclat, a rapporté un journaliste de l’AFP sur place.

La bombe a creusé un cratère d’un mètre de diamètre environ devant le portail d’entrée et le sol était jonché de débris de la voiture piégée et de verre brisé.

L’attaque a été revendiquée jeudi matin par l’Etat islamique en Egypte sur un compte Twitter authentifié, afin de « venger les frères martyrs », six hommes pendus le 17 mai après avoir été condamnés à mort par un tribunal militaire pour avoir tué des soldats. Ils avaient été arrêtés dans la même zone que celle de l’attentat.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...