Egypte : les restes de deux bâtiments administratifs de 4 400 ans découverts
Rechercher

Egypte : les restes de deux bâtiments administratifs de 4 400 ans découverts

Les édifices auraient à l'époque été utilisés par des organisations minières

Pyramide de Gizeh - Kheops (Crédit : Jerzy Strzelecki/Wikimedia commons/CC BY SA 3.0)
Pyramide de Gizeh - Kheops (Crédit : Jerzy Strzelecki/Wikimedia commons/CC BY SA 3.0)

Les restes de deux bâtiments administratifs vieux d’environ 4 400 ans et ayant servi à des organisations minières ont été découverts en Haute-Egypte, a annoncé jeudi le ministère des Antiquités.

La découverte, dans la région de Tal Edfu, au nord d’Assouan, est l’oeuvre d’une équipe archéologique américano-égyptienne, selon le ministère.

L’un des deux bâtiments découverts a été construit du temps du roi Djedkarê Isési de la cinquième dynastie, qui a régné entre 2381 et 2353 avant l’ère commune.

L’autre date de la sixième dynastie (entre 2323 et 2135 avant l’ère commune).

« Le complexe est constitué de deux bâtiments massifs contenant de nombreuses pièces et doit encore être entièrement examiné », a dit à l’AFP Ayman Ashmawy, chef du département Antiquités égyptiennes au ministère.

« Ces constructions étaient utilisées comme bâtiments administratifs pour des équipes minières qui se rendaient dans le désert Occidental à la recherche d’or, de cuivre et de pierres précieuses », a ajouté M. Ashmawy.

La mission a découvert un grand nombre de sceaux qui « étaient utilisés pour sceller tout ce qui entrait ou sortait du stockage », a-t-il expliqué.

Selon les historiens, la période durant laquelle le roi Djedkarê Isési a régné, est connue pour ses expéditions visant à extraire des matériaux précieux du sol.

Parallèlement, une équipe égyptienne a trouvé une plaque funéraire en pierre calcaire de 40 cm de haut et 27 de large au temple de Kom Ombo. Ils y ont aussi trouvé une statue de 25 cm représentant une personne accroupie et deux statues du dieu Horus.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...