Eizenkot annule un discours en raison des tensions croissantes avec l’Iran
Rechercher

Eizenkot annule un discours en raison des tensions croissantes avec l’Iran

Le ministre de l'Education, Naftali Bennett, a quant à lui déclaré à la conférence d'Herzliya que "la Syrie serait le Vietnam de l'Iran"

Gadi Eizenkot, chef d'état-major de l'armée israélienne, lors d'une conférence au Centre interdisciplinaire d'Herzliya, le 2 janvier 2018 (Crédit : FLASH90)
Gadi Eizenkot, chef d'état-major de l'armée israélienne, lors d'une conférence au Centre interdisciplinaire d'Herzliya, le 2 janvier 2018 (Crédit : FLASH90)

Le lieutenant-général Gadi Eizenkot, chef d’état major des armées de Tsahal, a annulé son discours qui était prévu ce soir à 20 heures à la conférence d’Herzliya, justifiant son absence par un problème d’emploi du temps.

La Dixième chaine et la chaîne Hadashot ont rapporté que son annulation serait liée aux tensions croissantes avec l’Iran à la frontière nord d’Israël.

Dans le même temps, le ministre de l’Education israélien, Naftali Bennett, avait plus tôt déclaré à la conférence d’Herzliya que « la Syrie serait le Vietnam de l’Iran ».

« L’Iran envoie des étrangers mourir pour sa cause », a déclaré Bennett lors de la conférence sur la sécurité, et a prévenu que dans toute guerre future, Israël considérerait tout acte d’agression du Hezbollah comme un acte de guerre de l’Etat libanais.

« Nasrallah se présente comme le défenseur du peuple libanais, mais il doit comprendre que s’il joue la carte iranienne, il décimera son pays », a-t-il affirmé.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...