El Al annonce la prolongation de la suspension des vols jusqu’au 30 juin
Rechercher

El Al annonce la prolongation de la suspension des vols jusqu’au 30 juin

L'annonce de dimanche est intervenue quelques heures après que le gouvernement a dévoilé une enveloppe d'aide pour sauver la compagnie aérienne d'une faillite financière

Des avions cloués au sol à l'aéroport Ben Gurion le 6 avril 2020, en pleine épidémie du coronavirus. (Moshe Shai/Flash90)
Des avions cloués au sol à l'aéroport Ben Gurion le 6 avril 2020, en pleine épidémie du coronavirus. (Moshe Shai/Flash90)

Dimanche, la compagnie aérienne nationale El Al a annoncé qu’elle prolongeait la suspension actuelle de son service de transport de passagers jusqu’à la fin du mois. L’entreprise continue à être durement affectée par la très forte réduction de trafic de passagers à cause de l’épidémie de coronavirus.

Dans un message adressé à la bourse de Tel Aviv, l’entreprise a déclaré qu’elle allait continuer à proposer ses services de cargo comme d’habitude, mais qu’il n’y aurait qu’un nombre limite de vols passagers « en fonction de besoins ».

Depuis mars, l’entreprise a opéré des vols passagers pour rapatrier des citoyens israéliens bloqués à l’étranger en coordination avec le ministère des Affaires étrangères et le ministère de la Défense, mais aussi des vols cargo.

Le transporteur aérien a demandé une aide importante pour rester à flot financièrement après avoir été fortement touché par l’arrêt du trafic international alors que des pays, dont Israël, ont drastiquement limité les voyages afin de contenir la propagation du virus.

L’annonce de dimanche est intervenue quelques heures après que le gouvernement a dévoilé une enveloppe d’aide pour sauver la compagnie aérienne d’une faillite financière.

Selon le plan publié par le ministère des Finances, l’entreprise va contracter un prêt de 250 millions de shekels (64 millions d’euros), dont une grande partie sera garantie par l’État.

En outre, El Al va mettre en vente des actions pour un total de 150 millions de shekels (38 millions d’euros) et l’État a promis d’acquérir les actions qui n’auront pas été achetées.

La compagnie a notifié la bourse de Tel Aviv de l’offre du ministère des Finances. Celle-ci doit encore être approuvée par l’entreprise, le gouvernement et la commission financière de la Knesset, a déclaré l’entreprise dans un communiqué.

Le mois dernier, le transporteur aérien a prévenu qu’elle était en danger de faillite si les négociations avec le gouvernement n’aboutissaient pas. Elle avait également rapporté une lourde perte au quatrième trimestre de 2019.

Actuellement, Israël autorise seulement ses citoyens et résidents à entrer dans le pays, lesquels doivent passer par une période de quarantaine de deux semaines à leur retour dans le pays. Seule une poignée de vols entrent ou quittent le pays chaque jour.

La semaine dernière, trois compagnies aériennes, Air Canada, Delta Air et la Lufthansa ont repris leurs liaisons régulières vers Israël qu’ils avaient interrompues pendant l’épidémie du coronavirus.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...