Election cette semaine du chef de la branche politique du Hamas à Gaza
Rechercher

Election cette semaine du chef de la branche politique du Hamas à Gaza

Cinq candidats sont en lice dont le chef sortant Yahya Sinwar, un ancien commandant issu de sa branche armée, et Niwar Awadallah, ex-chef du Majlis al-Choura

Yahya Sinwar, le dirigeant du Hamas dans la bande de Gaza, s'adresse à des correspondants étrangers dans son bureau à Gaza, le jeudi 10 mai 2018. (AP Photo/Khalil Hamra)
Yahya Sinwar, le dirigeant du Hamas dans la bande de Gaza, s'adresse à des correspondants étrangers dans son bureau à Gaza, le jeudi 10 mai 2018. (AP Photo/Khalil Hamra)

Le groupe terroriste islamiste palestinien du Hamas, au pouvoir depuis plus d’une décennie dans la bande de Gaza, élira cette semaine le chef de sa branche politique locale, ont indiqué mardi à l’AFP des sources internes.

La direction du Hamas a entamé le mois dernier des consultations qui ont permis de renouveler le Majlis al-Choura, son conseil consultatif, qui élira à son tour « cette semaine » le prochain chef de son bureau politique dans la bande de Gaza, selon ces sources au sein du Hamas requérant l’anonymat.

Le nom du vainqueur sera annoncé la « semaine prochaine », ont-elles précisé.

Cinq candidats sont en lice dont le chef sortant Yahya Sinwar, un ancien commandant issu de sa branche armée, et Niwar Awadallah, ex-chef du Majlis al-Choura.

Emprisonné plus de 20 ans par Israël et libéré à la faveur d’un échange de prisonniers, Yahya Sinwar avait été élu en février 2017 à la tête du groupe terroriste islamiste dans la bande de Gaza, enclave palestinienne de deux millions d’habitants sous contrôle du Hamas et soumis à des restrictions israéliennes depuis 2007.

Ce scrutin au sein du Hamas intervient à l’approche des élections législatives dans l’ensemble des Territoires palestiniens prévues en mai. Contrairement à la bande de Gaza, les Territoires palestiniens en Cisjordanie sont dirigés par l’Autorité palestinienne de Mahmoud Abbas.

L’élection du bureau politique du Hamas est entourée du secret, les choix des différents membres du Conseil de la Choura n’étant notamment pas révélés.

Or pour la première fois, un leader du mouvement, Yahya Moussa, a dénoncé cette pratique et appelé sur les réseaux sociaux « à une démocratisation complète du mouvement ».

La branche politique de l’ensemble du Hamas est dirigée par Ismaïl Haniyeh, élu en mai 2017 à l’issue d’un vote des membres du Conseil de la Choura résidant à Gaza et en Cisjordanie mais aussi hors des territoires palestiniens.

Une élection interne doit aussi prochainement se tenir pour choisir le nouveau chef de l’ensemble du bureau politique. Parmi les candidats figurent M. Haniyeh, son adjoint Jamal Al-Arouri et l’ex-chef du mouvement Khaled Meshaal.

Outre sa branche politique, le Hamas dispose d’une branche armée, les Brigades Ezzedine al-Qassam, comptant des milliers de combattants à Gaza et qui a été responsable notamment de tirs de ballons incendiaires en direction d’Israël et de roquettes.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...